Macky saigne Wade à Tamba…Le PDS perd une commune et 17 conseillers

La saignée politique continue de faire rage au sein des formations politiques dans la région de Tambacounda. En effet après l’AFP, l’APR, c’est le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) de Ndoga Babacar qui nage dans des eaux troubles sans précédentes. Tountou Diallo, responsable historique de cette formation politique de Maitre Wade avec laquelle il a géré 2 mandats en sa qualité de PCR (Président de Communauté Rurale) de cette localité, jusqu’à l’arrivée de l’acte III de la décentralisation, vient de changer de couleur de veste car il a rejoint avec 17 autres conseillers libéraux, l’Alliance Pour la République du Président Macky Sall. Le désormais ex sopi a dit avoir fait ce choix grâce au Directeur Général de l’Agence pour la promotion et le développement de l’Artisanat, APDA, M. Ibra Ndiaye, qu’il entend soutenir. A Mr Diallo de souligner que « nous sommes venus à l’APR avec tous nos responsables et militants pour renforcer Ibra Ndiaye afin de réélire le président de la République Macky Sall aux élections prochaines et dès le 1er tour dans la commune rurale de Ndoga Babacar et de permettre le développement de cette commune qui manque de tout ou presque ». Ce nouveau apériste, un fervent politicien, va certainement donner un souffle nouveau à l’APR qui souffre de frustrations de ses militants à la base dans la région de Tambacounda. Le nouveau apériste, Tountou Diallo promet de tenir un meeting de ralliement dans les brefs délais. Retenir que c’est ce Mr Diallo qui a avait dirigé la liste PDS aux dernières locales. Une élection qu’il a remportée haut la main par plus de 50 voix de plus devant l’APR.
Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Le pds refuse qu’on parle de renouvellement de ses instances mais je vous jure que nous qui sommes enseignants et libéraux dans le monde rural savons que si ce parti ne bouge pas il va vers la mort. Les responsables et militants qui ne viennent pas à Dakar sont tellement oisifs, abandonnés, perdus, qu’ils deviennent une proie facile. Le plus petit vent peut les emporter. Si le pds ne bouge pas dans le sens de l’animation et le renouvellement pour requinquer les bases, je vous jure que les démissions vont continuer. Il faut comprendre la situation de ces responsables courtisés et valorisés tous les jours par les partis concurrents du pds. Au même moment, il leur reste difficile de mettre la main sur lenplus petit responsable libéral au niveau national ou meme l’avoir au téléphone. Vous voulez qu’il reste, comment et pourquoi ? Sauvons notre parti si nous l’aimons. Vive sopi, vive le pds, qu’Allah garde Wade parmi nous pendant longtemps et lui donne une excellente santé. Amine.

  2. Le pds refuse qu’on parle de renouvellement de ses instances mais je vous jure que nous qui sommes enseignants et libéraux dans le monde rural savons que si ce parti ne bouge pas il va vers la mort. Les responsables et militants qui ne viennent pas à Dakar sont tellement oisifs, abandonnés, perdus, qu’ils deviennent une proie facile. Le plus petit vent peut les emporter. Si le pds ne bouge pas dans le sens de l’animation et le renouvellement pour requinquer les bases, je vous jure que les démissions vont continuer. Il faut comprendre la situation de ces responsables courtisés et valorisés tous les jours par les partis concurrents du pds. Au même moment, il leur reste difficile de mettre la main sur lenplus petit responsable libéral au niveau national ou meme l’avoir au téléphone. Vous voulez qu’il reste, comment et pourquoi ? Sauvons notre parti si nous l’aimons. Vive sopi, vive le pds, qu’Allah garde Wade parmi nous pendant longtemps et lui donne une excellente santé. Amine.

Les commentaires sont fermés.