Macky rencontre Cheikh Diallo…la valse du traitre béni par Macky et son Palais

Macky Sall sait qu’il ne gagnerait absolument rien avec Cheikh Diallo. Ses différents conseillers en com qui ont marché avec lui sur Palais en 2012, ont affiché leur fidélité et montré leur professionnalisme.
D’Abou Abel Thiam à Souleymane Jules Diop, la com de Macky n’a jamais souffert de trahison. Ces personnes même si elles ont été critiqué par leurs adversaires, n’ont jamais trahi.
Et aujourd’hui, on parle de Cheikh Diallo au Palais en remplacement d’un conseiller en Com en souffrance.
Et Macky serait prêt à abandonner tous ses principes loyaux envers ses fidèles pour aller choir quelqu’un qui vient de trahir le seul personnage qui l’a aidé au moment où il était un étudiant sans moyen à Cachan à Paris…
Cheikh Diallo doit surement dire avec ses sourires enchanteurs comment les gens peuvent-ils dire qu’il a trahi alors qu’il n’a fait que dire la vérité…
Le cartésien qu’il est ne peut pas savoir ce qu’est une vérité mal dite et un mensonge bien ajusté…
Le meilleur mensonge à la CREI
Au sortir de son témoignage à la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite), Cheikh Diallo assailli de question dira : « je n’ai fait que dire la vérité »…De quelle vérité parle-t-il ? Selon Cheikh Diallo, Karim serait propriétaire de CD Média. Et toujours selon Cheikh Diallo, Karim a donné les fonds nécessaires pour monter sa société. Mais les signatures chez le notaire pour la constitution de la société nt été apposées par Cheikh Diallo…Et le mensonge de Cheikh Diallo fut de prendre un innocent comme Karim Wade qui voulait aider l’orphelin Cheikh Diallo comme il l’a toujours fait sur recommandation d’un ancien consul du Sénégal à Bordeaux, Momar Thiam (lui-même trahi par Cheikh Diallo) pour le seul coupable. Karim lui a donné l’argent donc Karim est coupable.
La vérité mal dite
Il a confirmé que Karim l’a aidé mais dans son mensonge et son envie d’échapper à la prison, Cheikh Diallo a travesti l’aide de Karim en financement occulte.
En quoi est-ce que les aides de Karim envers sa société méritent-elles l’appellation de « prête-nom »… ?
L’Etat aide la presse mais cela ne veut pas dire que l’Etat est le vrai propriétaire de ces presses fussent-elles du Palais ?
C’est ça le péché de Cheikh…Il a trahi et aujourd’hui il se dirige vers le Macky…
Mais Macky n’est pas bête…
Penda Sow pour xibaaru.com