Macky offre un 4X4 et 10 millions à un vrai escroc et faux Mbacké Mbacké

Le gang des usurpateurs d’identité de Touba vient de frapper un grand coup dans la fièvre du referendum, caractérisée par la course aux voix pour le OUI, ou les ndigueuls des grandes familles de Touba.

Le Sieur Ibrahima Seck, dit « Gambien » qui se fait passer pour Serigne Djily fils de Feu Serigne Mourtalla Mbacké, dernier fils de Cheikh Amadou Bamba, vient de flouer le pauvre Macky de dix millions, et d’un 4X4 qu’il vient de lui offrir, espérant par-là se mettre en poche un fils influent de l’illustre défunt. Gambien alias Serigne Djily aurait d’ailleurs immortalisé sa rencontre avec Macky par une photo souvenir qu’il compte employer ultérieurement pour la réussite des tours de  passepasse  qu’il compte faire à ses proches collaborateurs.

Il faut dire que Gambien alias Serigne Djily avait bien préparé son coup : déjà le 30 janvier dernier, il tenait meeting crânement au théâtre de verdure à Mbacké, où s’était fait représenter avec une forte délégation de l’APR qui n’y avait vu que du feu : le député Maguette Diakhaté, Le directeur général Gallo Ba et un conseiller de MIMI Touré dépêché spécialement pour y assister. Aujourd’hui, il vient d’encaisser son retour sur investissement, après avoir réussi à rouler tout le monde dans la farine.

Une de ses dernières victimes en date est le percepteur municipal de Mbacké, qui les as reçus dans son bureau, ses complices et lui : Serigne Abdou hakim  ibn Serigne Djily Ganar de Darou Salam,  Kosso Ndiaye  qui se fait passer pour Serigne Khadim fils de Serigne Sidy Khalif de Serigne Abdoul Ahad Mbacké, et Abdoulaye  Gueye.

Abdou Hakim Mbacké qui est le complice  de Gambien lui sert de couverture occasionnelle, et renforce sa crédibilité, renforcée par une parfaite connaissance du code de conduite des dignitaires religieux qu’il a appris chez Serigne Mourtalla et qui l’aide à se construire un personnage religieux des plus crédibles.

Ce haut fonctionnaire a déjà eu à saisir la justice via le commissaire de police de Mbacké, qui a raté le groupe de peu, car seul  Abdou Hakim  s’était présenté au rendez-vous piège qu’on leur avait tendu en cette occasion. Conduit au poste de police par les inspecteurs de police dépêchés à la Recette perception municipale de Mbacké qui avaient procédé à son interpellation, il a été inexplicablement relâché. S’il avait été retenu, sans doute que le reste du groupe alerté par son arrestation aurait battu en retraire, et aurait renoncé à arnaquer le pauvre Macky, qui perd ainsi une petite fortune.

Cela pose le problème de la complicité dont semblent bénéficier Gambien et sa clique d’usurpateurs d’identité professionnels, condamnée pour la plupart à plusieurs reprises pour ce délit.

Parmi leurs victimes, nous pouvons citer Serigne Bassirou fils de Serigne Saliou, un dignitaire religieux si effacé d’ailleurs que presque personne ne le connait.

Deux des membres de la clique à Gambien, Galass Kane et Bada Badiane usurpent les noms de Serigne Cheikhouna ou Serigne Saliou, ses enfants, ou le nom de Serigne Abo, fils de Serigne Cheikh khalif de Serigne Saliou, pour perpétrer des forfaits et autres rackets auprès de grands talibés de la famille, qui ne connaissent pas les enfants de ces illustres personnalités.

Gambien  dont le numéro de téléphone est le 77 022 38 –, est devenu subitement injoignable, depuis qu’il a réussi son coup avec Macky.

Il a cependant promis d’organiser un grand meeting, le vendredi à Mbacké pour battre campagne pour le OUI.

S’il n’est pas en taule, d’ici là, car ses complices ne lui souhaitent que cela, d’autant plus qu’il a omis de partager son butin avec eux !

Cissé Kane NDAO

Président de l’A.DE.R

2 Comments

  1. Article 25-3. – Tout citoyen est tenu de respecter scrupuleusement la Constitution, les lois et reglements, notamment, d’accomplir ses devoirs civiques et de respecter les droits d‘autrui.

  2. Macky a tout prepare. ici il se donne la possibilte de dissoudre lAssemblee sil perd les legislatives en2017.

    « Article 86. – Le Premier Ministre peut, apres deliberation en Conseil des ministres, decider de poser la question de con?ance sur un programme ou une declaration de politique generale. Le vote sur la question de con?ance ne peut intervenir que deux jours francs apres qu’elle a été posée. La con?ance est refusee au scrutin public a la majorite absolue des membres composant l’Assemblée nationale. Le refus de con?ance entraine la démission collective du Gouvememcnt. L’Assemblée nationale peut provoquer la demission du Gouvememcnt par le vote d’une motion de censure. La motion de censure doit, a peine d’irrecevabilité, étre revétue de la signature d’un dixieme (l/ 10″“) des membres composant l’Assemblée nationale. Le vote de la motion de censure ne peut intervenir que deux jours francs apres son depot sur le bureau de l’Assemblée nationale. La motion de censure est votée au scrutin public, a la majorite absolue des membres composant l’Assem- blée nationale ; seuls sont recensés les votes favorables a la motion de censure. Si la motion de censure est adoptee, le Premier Ministre remet immédiatement la démission du Gouvememcnt au President de la Repu- blique. Une nouvelle motion de censure ne peut étre déposée au cours de la méme session. Le Premier Ministre peut, apres deliberation du Conseil des ministres, engager la responsabilité du Gouvemement devant l’Assemblée nationale sur le vote d’un projet de loi de ?nances. Dans ce cas, ce projet est consideré comme adopte, sauf si une motion de censure, déposée dans les vingt-quatre heures qui suivent, est votee dans les conditions prévues a l’alinéa precedent. Le Premier Ministre peut, en outre, recourir a cette procedure pour un autre projet ou une propo- sition de loi par session. »

Les commentaires sont fermés.