Macky durcit le ton contre l’opposition…Et rassure l’opinion internationale

 Les libertés ne sont « pas menacées » au Sénégal mais doivent être exercées dans les conditions prévues par la loi, a soutenu le chef de l’État, mardi, réaffirmant son engagement à « renforcer » la démocratie sénégalaise et la transparence dans la gestion des affaires publiques.

« Les libertés ne sont pas menacées. Elles sont exercées dans les conditions que prévoit la loi », a-t-il déclaré à Saré Bamol (Tambacounda), en marge d’une cérémonie d’inauguration d’un forage multi-villages réalisé par le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

« Je tiens à rassurer tous les Sénégalais ainsi que la communauté internationale sur la position du Sénégal en matière de démocratie et de droits de l’homme », a lancé Macky Sall à l’assistance.

« La liberté d’information est totale dans ce pays. Aucun sénégalais, en tout cas de bonne foi, ne peut dire que la presse est bâillonnée ou qu’il y a une quelconque tentative d’entraver cette liberté fondamentale », a martelé Macky Sall.

La liberté de marche est aussi garantie, mais elle est encadrée, a précisé le chef de l’État, en allusion à certaines critiques de l’opposition.

Une marche de l’opposition regroupée au sein du Front pour la défense du Sénégal (Mankoo Wattu Sénégal) avait été dispersée par la police vendredi dernier, à Dakar.

Les marcheurs, qui disent défendre la démocratie, le processus électoral et la protection des ressources naturelles, n’avaient pas voulu suivre l’itinéraire de substitution proposé par la préfecture de Dakar.

2 Comments

  1. ENQUETE SUR LES COMPTES DU CLUB WADE

    Sénégalais yeewoulén té fipou
    Cette lettre est écrite par un groupe de sénégalais sans-visages, très déterminés, qui sont à vos cotés, parmi vous et vous diront des choses que vous connaissez déjà et que vous constatez tous les jours. Rien ne sera inventé.
    Simplement pour des raisons d’efficacité et pour que ces bandits d’Etat n’entravent en rien notre élan et que cet éveil actif que nous voulons pour tous les sénégalais se réalise,
    Nous avons pris l’option de ne pas nous faire connaître du peuple. Mais vous verrez certainement à travers ces lignes que nos sentiments sont les vôtres, nos raisons de vivre sont les vôtres, nos raisons de nous inquiéter sont les vôtres, mais aussi nos raisons de ressusciter
    l’espoir sont les vôtres.
    Il est évident que le redressement d’une situation déjà à la dérive commence toujours pas l’action volontaire de pionniers qui n’ont
    d’ambition que le bien être du sénégalais et le retour du Sénégal dans le concert des nations démocratiques et civilisées..
    Vous savez parfaitement, que les autorités administratives et politiques, dans leur grande majorité se sont détournées de la noble vocation de tout patriote conséquent qui est de servir avec désintéressement son peuple. Mais les nôtres ont érigé en règle le vol, en norme l’enrichissement illicite.
    Ce qui fait mal c’est qu’elles se servent des aspirations légitimes du peuple, en utilisant sans honte les thèmes de la pauvreté, de la santé, de l’éducation, de l’emploi des jeunes, de l’habitat entre autres pour s’octroyer des financements internationaux et les placer dans leurs comptes personnels en Afrique, dans des paradis fiscaux et dans des banques internationales.
    Croire que les pouvoirs occidentaux n’ont aucune complicité relève
    d’une stupidité inadmissible.
    Avant 2000 les autorités volaient avec des commissions allant de 2 à 10%, mais celles de l’alternance nous habituent à voir des ministres entrepreneurs, on assiste désormais a un pillage sans précédent de nos ressources publiques, avec des détournements de la quasi totalité de certains fonds de l’Etat.
    Le plus grand voleur est ¨l’ami¨ de Wade. C’est l’une des doctrines ¨Wade¨.
    Idrissa Seck a eu des problèmes avec Wade non pas parce qu’il avait seulement volé dans les chantiers de Thiès (un des premiers grands marchés de
    l’alternance) avec des surfacturations connues, mais plutôt parce qu’il avait pris de l’argent offert au Président Wade au nom du peuple sénégalais, prés de 55 milliards.
    Et pourtant il avait bien volé. Et partout. Sans compter l’argent que tout Directeur national avait l’obligation de venir lui (I Seck) verser chaque
    semaine. Aujourd’hui nous sommes tous témoins du feuilleton autour de cette affaire.

    Malgré les actes du gangster Farba Senghor, quand Wade a découvert (a feint d’avoir découvert plutôt) par une ambassade que son fou de Ministre avait dans un de ses comptes au Sénégal prés de 09 milliards (et non 1 milliard comme dit dans la presse), il a semblé lui dire bravo. Farba apparaît d’avantage à la télé et
    il a pris des galons.
    Pourtant les personnes que Farba avait recrutées, qui sont reconnues coupables et condamnées par la justice pour avoir saccagé les sièges de certains organes de presse, l’ont formellement cité comme le commanditaire (complice en droit).
    Depuis, après la mise en scène qui s’en est suivi, plus rien. Tout le monde sait que Farba n’était pas dans le cadre de l’exercice de ses fonctions de Ministre et que dans ce coup il était justiciable devant les juridictions ordinaires.. Farba jubile.
    Après I Seck, l’argent de la corruption d’Etat fut confié à Pape Diop. Et c’est bien cela en plus de son goût prononcé et malsain pour le foncier aussi bien privé que national qui expliquent son enrichissement dans des proportions déraisonnables. De même que son ami Tahibou N’DIAYE directeur du cadastre. Il a non seulement acquis à sa manière les 04 hectares de la SNR à 4000 (quatre mille)FCFA le m2 en lieu et place des 150 à 200 mille FCFA le m2, par l’ intermédiaire de son prête nom Mbakiou FAYE, mais aussi il a annexé plus de 100 hectares dans Dakar soit prés de 240 milliards de FCFA.Il utilise certaines brigades de gendarmerie pour intimider des propriétaires coupables de résistance.
    A cela s’ajoutent les marchés de ¨sa¨ mairie qu’il réalise lui même.
    Tahibou Ndiaye couvert par Wade- il raconte d’ailleurs que celui-ci lui demande à chaque fois qu’il entre dans son bureau¨qu’est ce que tu m’amènes aujourd’hui?¨-sort dans le bureau présidentiel un plan de cadastre, choisit une zone, annonce une superficie toujours plus petite qu’il y a réellement, du simple au double parfois, propose un morcellement, prend l’accord et les directives de
    Wade pour une facilitation dans les autres services.
    Quand le boulot technique et administratif est terminé il donne à Wade sa part et se taille la part du lion. Ce Monsieur va laisser une bombe à la postérité. En atteste ce qui se passe à la foire avec des rapports des collègues de Tahibou Ndiaye contre ses pratiques frauduleuses..
    Pape Diop et Tahibou Ndiaye sont les plus grands prédateurs du foncier.
    Kédougou a explosé, c’est une mini explosion, la grande et irréparable est en cours. Les retombées de l’exploitation des ressources minières se volatilisent au nez et à la barbe de la population. Madické Niang (qui a détourné 500
    millions de dollars de la Sénélec avec Wade en 2004) et Karim Wade se sont taillés la plus grande part dans le capital da Sabadola, toutes sociétés confondues. Personne dans ce Sénégal n’a vu les retombées financières de cet or. Et pourtant l’exploitation est bien en cours, ce ne sont pas des recherches, c’est de l’existant, ce sont les mêmes gisements que la Guinée. Où est l’argent?
    Un avocat suisse de Karim Wade a dit son étonnement de voir le rythme avec lequel ce dernier descendait en suisse avec des valises d’argent en moyenne deux fois par semaine. Il utilise un jet offert au Sénégal quand il doit convoyer de l’argent autrement dit il prend un vol privé.
    Où est ce que Karim a trouvé de l’argent pour s’acheter un avion?
    Où trouve-t-il l’argent qu’il distribue?
    Quasiment tous les grands marchés de l’Etat lui sont confiés. Et pourtant il ne rend jamais compte, du moins pour le moment tant que son père de président sera là, car même son père rendra compte devant le peuple sénégalais et devant l’histoire. Si on considère les réalisations de la corniche, il ne s’agit pas de dire si elles sont belles ou non, ce qui est le plus important c’est de dire que voila ce que j’ai fait avec votre argent, contribuables sénégalais, car il est clair qu’on peut faire deux corniches avec l’argent qu’il a utilisé pour une seule
    corniche Bon mais comme Wade et famille n’ont aucun respect pour les sénégalais…
    La manière dont les politiques du Pds veulent l’introniser en passant par la mairie est encore une illustration de leur cécité morale.

    La démocratie ne les préoccupe point. Personne ne peut se rappeler quand est-ce qu’il a vu Karim Wade dans une manifestation avant l’alternance et comment financièrement il aidait son Père quand il était fauché.
    Abdoulaye Wade nous emmerde en disant que son fils a laissé son travail de banquier…
    Bien sûr, prendre l’argent du contribuable sans peine est le souhait de toute personne malhonnête. Pire encore Karim Wade est un Homosexuel, il ne le nie pas, sinon il allait porter plainte contre Souleymane jules Diop sur ce cela, mais il n’ose pas le faire surtout à cause de ses copains homos qui n’acceptent pas que quelqu’un qui en fait partie se renie. Le Sénégal compte 95% de musulmans on ne peut pas ne pas considérer ce fait. Non seulement il doit attendre la fin du mandat d’un Président autre que son père, pour oser se positionner mais il doit avouer aux sénégalais ce qu’il est comme le courageux Bertrand Delanoë, maire de Paris.
    Les Etats-Unis sont un pays laïc mais on y prête serment en posant la main sur la bible. Le parti de Merkel en Allemagne s’appelle le parti chrétien. En France il est interdit de construire des mosquées avec des minarets.. On ne peut pas occulter les réalités historiques, culturelles et cultuelles d’un peuple.
    Et Wade? Le franc-maçon; il ne s’agit point de juger la franc-maçonnerie-mais de montrer s’il en est besoin que Wade est un mystificateur devant l’eternel. Qui est-il en réalité? Est-il musulman ou juif?
    Est-il chrétien? C’est son droit de choisir son appartenance religieuse ou sectaire mais quand même les sénégalais ont le droit de savoir qui est leur Président. Tout le monde sait qu’ il se déclarait mouride sans y croire.
    Tout le monde croyait aux qualités intellectuelles de Wade quand il avait pris les destinées de notre cher pays, mais hélas…
    C’est lui qui disait que le meilleur juge pouvait devenir le pire des dictateurs. Il est clair que toutes ses lectures, toute son intelligence, c’était comment manipuler un peuple, le peuple sénégalais.
    Wade a toujours menti à ses amis, ses alliés, à ses deux enfants sénégalais bon teint qui ne sont pas de Vivianne, depuis 2000 le peuple sénégal a fini de se convaincre que la véritable fonction de wade c’est mentir.
    Wade a été élu par les sénégalais, avec leurs cartes, en jetant Diouf dehors. Pourtant c’est Diouf qui avait le pouvoir et l’argent. Wade n’avait rien, c’est pour cela d’ailleurs qu’il avait dit à I.Seck dans leur intimité ¨nos soucis d’argent, c’est fini. Cela veut dire que Wade est le dépositaire du suffrage des sénégalais, de leur voix.. En d’autres termes ce sont nous les sénégalais qui avons demandé à Wade de nous gouverner notre Sénégal; dans les normes. Il faut que les sénégalais cessent de penser et de dire ¨Abdoulaye Wade nous a offert une route, un forage, un bassin etc. ¨,un Président ou un Ministre ¨n’offre¨ pas, c’est notre argent. Qu’est ce que Wade a offert au peuple avant, quant il était opposant. Rien. Sinon la preuve qu’il ne nous considère pas. Donc ce Sénégal nous appartient, il n’est ni l’héritage de Wade ni de sa famille, il ne lui appartient pas et non plus ne peut appartenir à son fils ou à un quelconque sénégalais: il nous appartient à tous. Pourquoi alors devons nous assister, avec notre courage, notre intelligence au dépérissement de notre Patrie?
    Pourquoi avec toutes les luttes, parfois centenaires que des femmes des enfants et des hommes ont menés, devons nous laisser un groupe de personnes assouvir ses besoins immoraux (Wade et sa famille), disséquer le Sénégal et disparaître.
    En quoi le Père de Wade et sa mère sont-ils plus valeureux que nos pères et nos mères?
    Pourquoi au 21eme siècle, nous les sénégalais avons nous laissé Wade croire que nous sommes des peureux, des marionnettes pour subir toujours subir et encore subir comme si nous n’avions pas de foi?

    Que Wade n’a t’il pas fait depuis qu’il est président pour inculquer aux sénégalais que nous sommes qu’il est la seule constante? Pas seulement pour le PDS mais aussi pour le Sénégal.
    Le suffrage des sénégalais a une durée limitée, et rendre compte au peuple de manière juste et honnête est une forme de loyauté. Wade ne connaît pas cela.
    Un peuple a, en tout temps le droit inaliénable de rectifier la marche de sa destinée, surtout quand l’autocratie s’installe.
    La société civile ne cesse d’assumer le devoir de préserver notre patrie, de
    manifester son désaccord sur les pertes des valeurs démocratiques, gages de la bonne gouvernance, la presse privée dans sa grande majorité, ne se fatigue d’alerter en publiant des faits, les syndicalistes, en toute responsabilité, défendent les travailleurs, mais pour Wade celui qui n’est pas d’accord avec lui est contre lui et comme le pouvoir lui appartient (il en est convaincu), il sévit.

    Croire en un homme est une faute de l’histoire qui peut se payer lourdement. Un homme est jugé sur ses faits. Les reculs dans tous les domaines sont nets. Wade aujourd’hui n’a que le mérite de nous aider à quitter le mal pour nous faire vivre le pire. C’était manifestement son vœu. Wade nous considère tous comme des sous-hommes.
    En 2001 Wade avait décrété au méridien président la fin du monopole par Mimran du sucre, aujourd’hui tout importateur doit avoir l’aval de Mimran pour importer et les droits de de douane de plus de 150% (35% dans les textes) et taxes fantômes sont appliquées pour ne pas concurrencer Mimran.
    Ce sucre peut absolument coûter 220fcfa le kilo avec des marges de 65% pour le commerçant.. Mais la quote-part des Wade dans la société de Mimran chaque année est de 7 milliards….
    Wade a tripatouillé la constitution prés de 15 fois, pour ces propres intérêts.
    La durée du mandant du président de l’assemblée est d’un an, des députés peuvent exclure un député et lui ôter son mandat de député, tout cela n’existe qu’au Sénégal; c’est une des prouesses du Grand Wade.

    Pour ne pas aller aux locales Wade a joué en utilisant les juges (malheureusement) qui ont raté encore fois l’occasion de faire luire la valeur de leur institution mais cette fois-ci l’opposition n’a pas mordu à l’hameçon.
    Un milliard c’est le salaire total de 5000 personnes qui gagnent 200.000 fcfa chaque mois ou bien le salaire pendant 30 ans de 166 personnes..
    Pape Diop a volé 340 milliards (réserves foncières comprises)
    Karim Wade a planqué 180 milliards en plus des ICS qu’il va acheter avec Cheikh Amar
    Abdoulaye Wade a planqué 95 milliards
    Idrissa Seck 60 milliards dont une bonne partie bloquée par l’Etat.
    Oumar Sarr 50 millards (surtout foncier)
    Samuel Sarr 19 milliards venant du fioul qu’il vend lui même à la Senelec et de la drogue dure qu’il commercialise.
    Abdoulaye Baldé 23 milliards
    Madické Niang 18 milliards
    Farba Senghor 11 milliards (dont une partie récupérée par Wade)
    Cheikh Tidiane Sy (homosexuel lui aussi) 9 milliards
    Tahibou Ndiaye 8 milliards
    Habib sy 04 milliards
    Awa Ndiaye 04 milliards Il n’y a pas de ministres qui n’a pas de maison ou d’appartement hors du Sénégal et beaucoup de maisons au Sénégal.
    Si ces personnes contestent ces faits ils n’ont qu’à écrire à la banque mondiale, au Fmi et aux Nations Unies de leur propre chef pour leur demander d’enquêter sur leurs biens financier et matériels supposés ou réels à travers le monde et les sénégalais sauront. La patrie, c’est une affaire de dignité, et la
    dignité c’est la seule chose qu’il ne faut jamais perdre. Il nous faut aller dans le sens du rétablissement de l’ordre normal au Sénégal. Il faut que Wade et son gouvernement (le gouvernement institutionnel et non celui de Karim Wade) se ressaisissent.
    il nous faut éviter d’arriver au chaos au Sénégal, ce qui est arrivé dans les autres pays est bien possible chez nous.
    Et pour ne pas en arriver là, nous devons tous comme un seul homme faire une manifestation pacifique pour dire à Wade stop et le contraindre à faire un contre virage de 360°.
    Ayant bien mesuré l’ampleur du mécontentement populaire, Wade a opté pour
    l’offensive en augmentant le salaire des policiers mais l’histoire retiendra chez ceux-ci que ceux qui sauront que la manipulation ne doit pas réussir avec les personnes sensées.
    Le peuple ne peut que défendre ses propres intérêts donc ceux de tous y compris ceux de ces mêmes policiers et gendarmes autrement les sénégalais prendront toutes leurs responsabilités pour une identification systématique des agents des forces de l’ordre et de leurs familles qui s’évertueront à s’acharner lâchement sur de simples citoyens qui n’auront que le tord d’exiger le respect de leur dignité.
    Défendez la république quand les ordres viennent de républicains. Vous êtes plus au fait du banditisme d’Etat que le simple citoyen.
    Chers compatriotes, chacun de nous doit apporter du sien pour l’érection d’un nouveau Sénégal, il est anormal et hypocrite que certaines personnes laissent les autres résoudre leurs problèmes à leur place.
    Partager cette page

Les commentaires sont fermés.