Macky donne des munitions à la société civile…Pour tirer sur sa famille

Hier lors du Conseil des ministres, le président Macky Sall a défini le cadre du dialogue et les catégories de la population devant y prendre part. Le communiqué du conseil des ministres précise à cet effet : « Fixant ainsi le cadre du dit dialogue, il engage le Gouvernement et tous les acteurs concernés à perpétuer cette tradition bien sénégalaise de se retrouver toujours pour échanger sur des sujets majeurs…Dans ce cadre, le Chef de l’Etat compte ouvrir le dialogue national samedi 28 mai 2016 en recevant les acteurs de la classe politique, ceux de la société civile, du secteur privé, des organisations de travailleurs, les autorités religieuses et coutumières. »

Ainsi le président de la République va recevoir les membres de la société civile. On peut citer comme membres majeurs de la société civile au Sénégal, la Raddho, la LSDH, Article 19, le Forum civil, Amnesty Sénégal, le M23, les dissidents du M23…

Bonne gouvernance

Et toutes ces associations de la société civile ont deux mots à la bouche : bonne gouvernance

Et la bonne gouvernance au Sénégal inclut la gestion des contrats et des marchés. Et dans ces cas précis, les questions relatives aux affaires Arcelor Mittal, Pétro-Tim et Bictogo reviendront nécessairement sur la table du dialogue.

Et ces associations de la société civile telles le Forum civil ne vont pas rater l’occasion de remettre aussi sur la table les fameux contrats des sociétés marocaines soupçonnées de connivence avec la première Dame…

Un dialogue à double tranchants…Mais comment le président Macky va sortir de ce bourbier. Il a créé lui-même les germes de « sa présidence négative »…

Penda Sow pour xibaaru.com