Macky au Nigéria et Dionne à la Mecque…Le pays est inondé : Un enfant de 4 mois est mort noyé

Pauvre Sénégal ! Une grosse pluie ravage tout sur son passage, les populations sont désemparées, les maisons inondées…Et un enfant de 4 mois est mort noyé à Grand-Yoff au moment où ses parents cherchaient à fuir la montée des eaux…Les populations vivent un véritable enfer…
Pendant ce temps, le président de la République est absent…Son premier ministre aussi.
Alors qui gère aujourd’hui mercredi les problèmes des Sénégalais ?
Après le Burkina où il était depuis le vendredi, le président de la République, Macky Sall est ce matin à Abuja au Nigéria où il participe à un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEDEAO sur le putsch intervenu au pays des hommes intègres (Ndlr-Burkina Faso).
Macky est loin des souffrances des Sénégalais qui ont subi les affres du dérèglement climatiques avec des grosses pluies qui ont occasionné des inondations. Ces pauvres populations délaissées à elles-mêmes ne savent plus à qui s’adresser.
Le chef du gouvernement, le premier ministre « Boun Moun Doul » est lui aussi absent. Il expie ses pêchés aux lieux saints de l’Islam…C’est dire qu’il est parti pour le pèlerinage à la Mecque.
Le peuple est relégué au second plan. Si le président s’occupe des problèmes de la sous-région (crise au Burkina) et que son chef du gouvernement est en pèlerinage à la Mecque, alors les populations, livrées à elles-mêmes, se retrouvent sans Etat pour combattre seules le problème des inondations…
Ce n’est pas sérieux.
Macky n’en a cure des souffrances des Sénégalais. Il fout le pays dans la merde avec sa traque des biens mal acquis puis s’en va s’occuper d’autres choses que les demandes sociales.
Les Sénégalais souffrent aujourd’hui du manque d’Etat…Malheureusement pour cette populations, personne ne parle de leur souffrance car Macky a acheté toute la presse (sauf xibaaru et quelques sites) et tous les quotidiens sans exceptions sont à ses pieds…Regardez les unes des presses et vous verrez que les inondations sont releguées au second plan pour faire place au « succès » diplomatique de Macky au Burkina…
S’il avait réussi sa mission en tant que médiateur de la CEDEAO, le sommet d’Abuja n’aurait pas lieu. Et le rôle des presses du Palais c’est de dire que Macky a réussi au Burkina…
Mais ils ne disent pas que Macky a échoué dans les « demandes sociales »…
Penda Sow pour xibaaru.com