Macky abandonne la traque et opte pour la reddition des comptes…

Ce n’est pas une nouveauté que de parler de reddition des comptes au Sénégal. Hier l’instance suprême de l’Alliance pour la république (APR) qui est le Secrétariat  Exécutif National s’est réunie pour encourager leur leader, Macky Sall à poursuivre la Reddition des comptes…

C’est comme si la traque des biens mal acquis a été enterré avec la condamnation de Karim Wade dont on annonce la prochaine libération.

Selon le communiqué qui a été rendu public à l’issue de la réunion du Secrétariat exécutif national de l’APR, les apéristes ont parlé de tout sauf de la traque des biens mal acquis. Le parti présidentiel a rebaptisé la traque qui prend le nom de « reddition » des comptes : « le SEN rappelle aux sénégalaises et sénégalais que la reddition des comptes, constitue un principe de bonne gouvernance qui guide l’action de tous les jours du Président  Macky SALL qui n’entend point s’écarter de cette ligne directrice qui vaut aujourd’hui à notre pays, un arsenal juridique dont l’efficacité n’est plus à démontrer et des places d’honneur dans les différents classements qui mesurent les progrès accomplis par les différentes nations du monde en matière de bonne gouvernance et de transparence »…

Où est la traque ?

L’APR ne parle plus de traque et met en garde contre ceux qui pensent que l’Etat va abandonner les poursuites contre les éventuels fraudeurs et détourneurs de deniers publics : « le Secrétariat Exécutif National fustige avec la plus grande fermeté, les tentatives visant à discréditer, au mépris de toute objectivité, son action à la tête de l’Etat en matière de promotion de la bonne gouvernance, ou qui voudraient faire croire de façon insidieuse, que le Président de la République aurait abandonné son combat pour l’éthique et les valeurs »…

Dans toute le communiqué, point de traque des biens mal acquis. L’expression « enrichissement illicite » a disparu du vocabulaire de l’APR.

Penda Sow pour xibaaru.com