L’opposition promet du feu à Macky…Le Vendredi à Paris

L’actualité sénégalaise ces derniers jours est rythmée par des rebondissements sur la célèbre affaire « Petro Tim ». Pas un jour sans qu’une action ne soit entreprise par les opposants, la société civile voire des citoyens lambda. Ils ont tous un objectif commun : la lumière  sur les contrats passés entre l’Etat du Sénégal et Petro Tim. Au niveau de la diaspora également, les sénégalais s’organisent pour dénoncer le régime en place devant toutes les représentations diplomatiques ce Vendredi 14 Octobre. C’est ainsi que la coalition « And Wattu Sénégal » a tenu une conférence de presse ce Mardi 11 Octobre à Paris pour préparer cette « grande manifestation » et alerter l’opinion internationale de la situation qui prévaut actuellement au Sénégal.

Les politiciens en première ligne

Tous les responsables de l’opposition à Paris étaient présents à cette conférence de presse. Le Pastef de Ousmane Sonko était représenté M. Ousmane Soumaré. La Fédération Pds France avec l’infatigable Meissa Touré et les militants libéraux ont répondu massivement à l’appel.

Prenant la parole, leur chargé de communication Ibrahima Diop explique l’importance de la manifestation de ce Vendredi : « cette manifestation se veut une manifestation internationale car dans tous les pays où il y’a des sénégalais des manifs se tiendront. Trois points essentiels seront évoqués : la bonne gouvernance, le processus électoral et les libertés au Sénégal ». Très en verve il ajoute : « Depuis que ce régime est installé au Sénégal, on constate une dilapidation de nos ressources naturelles, une accaparation de ces mêmes ressources par la famille présidentielle… ». Quelques minutes plus tard, c’est autour de l’UCS avec son coordonnateur Ibrahima Sonko qui lui aussi n’a manqué d’étriller le pouvoir APRiste, « un régime qui est en déphasage total par rapport aux attentes des sénégalais, nous comptons mobiliser les sénégalais au-delà des obédiences politiques, il faudrait une interpellation de toutes les consciences nationales car sinon nous allons vers le chaos et nous serons demain responsables de l’histoire» conclut le protégé de Abdoulaye Baldé.

Le Grand Parti, représenté par Fandiaye Diao (la seule femme devant le pupitre, c’est rare pour être souligné) a rappelé l’importance de la mobilisation et la ponctualité qui est le tendon d’Achille des sénégalais. Sous les applaudissements, elle indique : « Je demande à tout le monde, surtout aux femmes de la diaspora française de se mobiliser, je veux que le 14 Octobre, les français se demandent qu’est-ce qui se passe au Sénégal, je compte sur tout le monde pour la réussite totale de cette manifestation ».

Le coordinateur de Book Gis-Gis, Ibrahima Thiam, le théoricien du renouveau de la classe politique sénégalaise a pour sa part exhorté que le 14 Octobre soit pour l’ensemble de l’opposition un jour pour donner un signal fort à Macky Sall pour que ses dérives s’arrêtent. D’après lui, pour cela il faut en face une opposition forte.

Les karimistes également

On ne peut pas parler de manifestations à Paris sans la présence des karimistes, assis au premier rang lors de la conférence on aperçoit la Présidente des Amazones de Karim Wade, la vaillante Ngoné Ngom, qui, comme à ses habitudes promet une belle démonstration de force ce Vendredi au 22 rue Hamelin dans le 16ème arrondissement de Paris. Le CLUB MALIK ne sera pas en reste, son coordonnateur Racine Gueye, toujours présent aux côtés des libéraux pour la défense de l’Etat de Droit et de la démocratie.

En tout cas, l’APR est prévenue, les opposants sont prêts à tout pour salir l’image de leur leader à l’étranger quitte à braver le froid parisien. Wait and see. Rendez-vous Vendredi devant le Consulat pour juger de la détermination des opposants.

Pape Sembène pour Xibaaru