L’opposition n’existe plus au Sénégal…Macky déroule

Qui peut sauver l’opposition sénégalaise ?

Peu crédible, motivée par des ambitions personnelles, tentée de négocier avec le pouvoir, incapable de dépasser ses divergences : l’opposition sénégalaise n’a pas besoin des brimades du régime pour être en crise. Elle porte en elle les germes de l’implosion. Depuis Macky SALL opposant nous n’avons plus entendu. «Nous devons, comme opposition, proposer à la société un programme clair et précis.» La société est consciente de leur refus du système actuel mais elle sait aussi qu’il s’agit plus de dissidents que d’opposants. Car beaucoup d’entre eux n’ont pas fait le choix stratégique de couper le cordon ombilical avec le système et d’aller vers le peuple.  Nous n’avons pas une crise du régime politique, nous avons surtout une crise de l’élite politique, une crise de l’opposition. Où sont les universitaires, les syndicalistes, les associations, les étudiants, etc.? Où est la véritable société civile qui, comme en 2011, a été le moteur du changement ?  Tous partagent la vision du Président Macky SALL dont ils exécutent quotidiennement la politique définie, dans le cadre du PSE pour l’intérêt des populations sénégalaises. Écoutez bien leurs discours aujourd’hui : quand les chefs de parti de l’opposition parlent, ils disent rarement ‘’nous’’, mais ‘’je’’.  Chacun veut se positionner à l’approche des législatives de 2017 et de la présidentielle de 2019. Ces leaders de parti d’opposition risquent de ne plus vouloir participer à des coalitions, car cela les empêche de briller individuellement et éventuellement de négocier chacun de son côté avec le pouvoir si l’occasion se présente. Les sénégalais sont conscients du fait que la culture politique de certains leaders de l’opposition leur impose de laisser la porte entrouverte pour

d’éventuels marchandages avec le pouvoir.  Certains partis, étranglés financièrement ou tentés de survivre à travers une présence dans les assemblées élues ou aux postes de responsabilité, savent qu’il faudra tôt ou tard se rapprocher du  pouvoir.  Suivez mon regard

Quand on parle de l’opposition politique il s’agit  d’un ensemble de forces politiques. Et qui dit « ensemble » dit action collective. Par conséquent, l’opposition n’est pas normalement la critique individuelle mais le regroupement de personnes partageant des vues critiques sur la manière dont le pays est gouverné. Dans notre pays, l’opposition a tendance à être personnalisée. En effet, on observe que certains chefs de parti s’attribuent le statut de leader de l’opposition. On entend même dire que telle personne incarne l’opposition. Mais ils oublient qu’une opposition émiettée et individualisée ne peut prétendre être une vraie opposition politique.

Pour s’en convaincre faites le bilan de l’opposition depuis l’accession du Président Macky SALL au pouvoir. Battue dans toutes les élections, elle reste minoritaire dans toutes les chambres élues tant au niveau national que local. A dire vrai, seule la satisfaction  de la famille WADE avec la grâce de Karim WADE par la volonté du Président Macky SALL, semble constituée leur bilan en   quatre ans d’opposition

Alors qui peut sauver l’opposition sénégalaise, Karim WADE ?  Comme si le Sénégal manquait d’intellectuels et d’Hommes politiques reconnus et respectés.

 

Alioune Ndao FALL

Secrétaire national chargé de la Diaspora Apr