Les vérités du Patron Baidy Agne : « Si l’Etat veut atteindre son budget de 3000 milliards, il faut moins de pressions fiscales sur… »

Baïdy Agne, président du Conseil national du patronat (Cnp), dans un entretien avec nos confrères de Rewmi a demandé moins de pression fiscale sir les entreprises privées pour leur permettre d’atteindre les objectifs fixés par l’Etat dans l’élaboration du budget 2016 qui est de 3000 milliards CFA…
« Lorsque le Gouvernement soumet chaque année le Budget à l’Assemblée nationale, l’Entreprise veut savoir le sort que lui réservent l’Administration fiscale et l’Administration des douanes. Et cette fois-ci, nous avons d’autant plus de raisons d’être inquiets, car pour la 1ère fois on nous annonce un Budget qui franchit le cap des 3.000 milliards de F Cfa. Sachez ce que l’État attend de nous… Oui, pas moins de 1.721 milliards F Cfa au titre des recettes fiscales et douanières, soit le financement de près 57% du budget 2016. Notre État augmente le Budget de 5,96%, ensuite il fixe des objectifs de hausse des recettes et de recouvrement d’impôts directs de 9,41%, ainsi que d’impôts indirects de 6,59%… Si notre croissance économique génère plus de gains de compétitivité, plus de bénéfices à l’Entreprise…. Gagner plus et contribuer proportionnellement à la solidarité nationale, pourquoi pas ! On ne le refuse pas ! Mais si cette croissance n’est pas au rendez-vous dans une Entreprise, alors que notre Inspecteur des impôts de proximité et aussi celui des douanes épargnent au moins cette Entreprise-là d’une pression fiscale punitive et confiscatoire. »