Les solutions de Macky à la demande sociale : Interdiction de manifester et emprisonnement arbitraires

C’est simple, il faut le demander à Me Amadou Sall, aux 26 militants libéraux dont Amina Nguirane cette jeune lycéenne de 19 ans. Ils connaissent la prison parce qu’ils ont osé bravé le locataire du Palais qui refuse les contestations et les revendications sous toutes ses formes. Et ce locataire du Palais qui attend la fin de son bail en 2017, passe tout son temps, avec son gouvernement, à faire des discours sur la bonne gouvernance, l’Etat de droit

Les sénégalais n’ont pas élus Macky Sall pour qu’il leur fasse la leçon sur la bonne gouvernance et de comment fonctionne un État de droit alors que son régime fait pire…c’est une manière d’insulter leur intelligence. Ce dont les sénégalais ont besoin, c’est un président qui trouve des solutions à leur difficultés quotidiennes et qui tient un dialogue sérieux avec son peuple. Même dans les plus grandes démocraties ou la presse est libre et l’opposition active, il y a toujours une partie de la population qui n’est pas d’accord avec le président et quand elle veut exprimer son mécontentement, elle le fait parce que c’est son droit absolu. C’est pas parce que Macky Sall et son régime n’ont pas de solutions aux difficultés des sénégalais qu’ils doivent priver ce droit fondamentale qui est la liberté d’expression…
A chaque fois que les sénégalais l’interpellent sur la situation du pays, la réponse de Macky est toujours la même : « vous m’avez confié une mission, j’irais jusqu’au bout de ma mission…Et c’est Dieu qui m’a mis là »…En gros « vous m’avez fait confiance et Dieu a disposé de mon destin. Maintenant si vous êtes contre moi, je vous fous en prison ». C’est la même réplique avec ses alliés de la mouvance présidentielle qui rouspètent ou critiquent son travail. Il leur coupe l’herbe sous le pied et affaiblit leur force par des manœuvres politiciennes. C’est le cas du parti socialiste et l’Afp deux grands partis politiques. Macky Sall utilise leur chefs Tanor Dieng et Moustapha Niasse comme deux marionnettes pour monopoliser le pouvoir et les utiliser comme une arme de destruction massive contre ses adversaires…C’est ça la démocratie de la république des mange-mil…
Jon Birahim