Les RG avaient prévenu Macky…Mais il s’est entêté et a foncé droit vers l’UCAD : Alors pourquoi en veut-il à ces étudiants ?

Étudiants jeteurs de Pierres: Que Dieu vous bénisse !

Lors de sa visite à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, le président Macky Sall savait ce qui l’attendait d’après ses ministres et ses secrétaires d’Etat. Comme quoi on avait un visiteur dans le parc zoologique qui savait ce qui l’attend dans la cage aux lions, mais il y est entré quand même. Donc pourquoi en vouloir aux lions?

Prétextant que l’institution que représente le président de la République doit être respectée, une partie de la classe politique comme de la société civile (toutes favorables au régime en place) condamnent avec fermeté ce cocktail de huées et jets de pierres offert par de dignes et d’endurants étudiants à un président de la République qui son manque de popularité l’incite à prendre certains risques qui l’humilient.

Comme à son habitude depuis son élection, le président Macky Sall fait tout dans la politisation. Obnubilé par un second mandat dont il n’est même pas sûr qu’il le trouvera en vie, voici un président qui ne mise que sur la communication, les slogans et les mensonges distillés par ses dames de compagnies qu’il appelle « secrétaires d’Etat », le tout pour espérer redorer son blason terni en deux ans de présidence par ses tâtonnements et son manque de vision.

Pour avoir été un ancien étudiant de ladite université, le président de la République savait non seulement les désagréments qui l’attendaient pour cette visite mais en mémoire et expérience il sait et cerne parfaitement les revendications des étudiants qui datent depuis son cursus estudiantin.

En prêtant serment, le président de la République Macky Sall a accepté de briguer un mandat que les sénégalais dont parmi eux les étudiants, ont mis à sa disposition tous les pouvoirs pour satisfaire les préoccupations prioritaires des sénégalais. Et les revendications des étudiants qui représentent l’avenir intellectuel du pays en font partie.

Par ces jets de pierres, les étudiants réclamaient non seulement justice pour feu Bassirou Faye (paix à son âme) mais ils faisaient savoir au président de la République et à son gouvernement ce que veut dire briguer le mandat que les sénégalais lui ont donné. D’abord le manque de considération patent du président de la République est le fait de toujours maintenir le ministre Mary Teuw Niane à son poste, car ce dernier a perdu toute crédibilité devant les étudiants et syndicats qu’il est sensé gérer. Dans tous les pays du monde, le président de la République a l’obligation et la sagesse de se départir d’un membre de son gouvernement aussi proche puisse-t-il être, ceci pour faciliter le terrain d’entente, assurer la cohésion sociale et la satisfaction des citoyens.

Se permettant de faire la leçon aux étudiants, monsieur le ministre Mary Teuw Niane d’indiquer que « jeter des pierres et barrer les routes n’est pas la mission d’un étudiant », ce qui est vrai. Mais il doit savoir que « tenir des promesses qu’on ne respecte jamais et jouer à cache-cache avec les bourses des étudiants n’est pas la mission d’un homme d’Etat. Le respect est soit mutuel, soit il est mort et chacun prend ses armes.

Certes le président de la République a le plein pouvoir de faire des promesses et ne pas les tenir. Les étudiants ont aussi le pouvoir de noter les manquements du président et lui jeter des pierres si ce dernier est incapable de les satisfaire en plus de vouloir venir les narguer et profiter de leur politesse pour rebondir politiquement.
Institution ou pas, le président a depuis fort longtemps les revendications des étudiants sur sa table. Qu’il s’en charge sans en faire sujet de politique et les étudiants seront satisfaits et reconnaissant, qu’il continue sa politique mensongère et la pluie de pierres s’abattra encore sur lui.

Que Dieu bénisse le Sénégal et ses étudiants !

Tah!
Tah85@live.fr[accordions]
[accordion title= »Accordion 1″]Accordion Content Here[/accordion]
[accordion title= »Accordion 2″]Accordion Content Here[/accordion]
[accordion title= »Accordion 3 »]Accordion Content Here[/accordion]
[/accordions]

1 Comment

  1. Une visite purement et simplement politique, on ne récolte que ce qu’on a semé

Les commentaires sont fermés.