Les révélations fracassantes de l’avocat de Karim Wade…Regardez la vidéo de Me Amadou Sall

L’avocat de Karim Wade, mer Amadou Sall était l’invité du 20 heures de la TFM (Télé futurs médias). Et Face au talentueux journaliste Mamadou Ibra Kane, Me Amadou Sall a fait des révélations importantes.

  • Karim contraint à l’exil
  • Karim n’a pas signé de demande de grâce
  • Karim ne voulait pas trahir son père
  • Karim peut se présenter à la présidentielle de 2019

« Voici les conditions et nous vous demandons d’accepter…Et il a accepté. Karim va revenir bientôt et il reviendra pour engager tous les combats.

On ne libère pas une personnalité comme Karim Wade en ouvrant les portes de la prison. On lui a imposé des conditions et il a accepté ces conditions. Est-il normal de laisser sortir quelqu’un comme Karim qui a un million de personnes qui attendent sa sortie ?

Je peux le dire, Karim Wade n’a rien signé comme protocole ou comme deal. Dans les tractations, il lui avait été demandé de signer une demande de grâce mais Karim a refusé parce qu’il ne voulait pas trahir son père. Pour lui signer une grâce serait poignarder son père dans le dos et il a refusé de signer une grâce.

Pour les appartements, Karim a ris un prêt à al SGBS pour acheter un appartement à paris pour que son épouse atteinte d’un mal incurable puisse s’y reposer.

L’Art 28 de la constitution détermine les conditions de la candidature à la présidentielle. Et cet article que vous ne pouvez pas vous présenter à une élection si vous êtes déchus de vos droits civiques et politiques. Et la CREI a refusé de déchoir Karim de ses droits civiques et politiques donc il peut se présenter à l’élection présidentielle »…Voici la vidéo


Karim a accepté l’exil par doudouandy

Penda Sow pour xibaaru.com

3 Comments

  1. des sottises!!! Tout ce bla bla pour ne rien dire au final. les autorités en place n ont rien à craindre de la personne de Karim Wade qui reste malgré son élargissement un voleur connu de tous. Karim a juste encore une fois tous ses militants et autres sympathisants qui durant des années ont attendu sa libération. le chef de l Etat, grand homme d Etat qu il ait, a eu la grandeur de dépasser tous ses exigences partisanes et de libérer en toute légalité cette individu qui a tant spoliés les deniers publics.

  2. Scandale: « Tous les avocats de l’État perçoivent un million par mois depuis la création de la Crei »
    Ousmane Sonko revient avec d’autres révélations. Le président de Pastef Les Patriotes qui avait signalé un détournement de deniers publics à l’Assemblée nationale, lève un coin du voile sur les milliards que le Sénégal a perdues dans la traque des biens mal acquis.
    « Ce n’est pas la personne de Karim qui m’intéresse, mais la justice. Ils ont dépensé des milliards pour ne rien trouver. Tous les avocats de l’État perçoivent au minimum un million par mois depuis la création de la Crei (Cour de répression de l’enrichissement illicite). Ils ont dépensé des milliards pour la commission rogatoire. Qu’ils nous disent combien ils ont trouvé dans leurs recherches ? Aucun franc. Après, ils se permettent de se lever un beau jour pour dire qu’il va le libérer. C’est se moquer des Sénégalais. Tout ce tintamarre n’est que de la farce, un jeu politique », a pesté l’inspecteur des Impôts et Domaines qui était l’invité de l’émission « Zoom Sur… » de « Seneweb radio ».
    dakarmatin

  3. Je ne serai pas surpris que lors des,présidentielle on trouve quelque chose pour disqualifier Karime. C’est la Cours suprême qui choisit les candidats. Cette cour suprême fera ce que Maky lui demandera de faire. Il ne faut pas oublier que la justice sénégalaise n’est pas libre. On l’a vu durant toute cette affaire de Karime. Maître Sall est en train de raisonner comme si nous étions dans une grande démocratie à l’occidental. D’abord dans une démocratie occidentale Karime serait jugé par la haute cours. Or il est jugé par la CREI

Les commentaires sont fermés.