Les partis d’opposition campent sur leur position…Le ministre de l’Intérieur ne doit pas organiser les élections

Lors des concertations nationales qui ont débuté hier, jeudi 09 juin, à l’Hôtel Ngor Diarama entre le pouvoir et l’opposition, le ministre de l’Intérieur qui présidait n’a pas eu la tâche facile. Etant l’organisateur de la rencontre entre pouvoir et opposition sur plusieurs points concernant l’organisation des élections, Abdoulaye Daouda Diallo a été récusé par les partis de l’opposition. Déthié Fall, le vice-président de Rewmi, Mamadou Diop Decroix, le leader d’And-Jëf/Pads, et le Pr Amsatou Sow Sidibé, présidente de Car/Leneen, ne veulent pas du  ministre Abdoulaye Daouda Diallo comme l’organisateur des élections au Sénégal…Regardez la vidéo

Rappelons que cette rencontre présidée par Abdoulaye Daouda Diallo entre dans le cadre de la concertation politique voulue par le président Macky Sall lors du lancement du « dialogue national », le 28 mai. Et parmi les propositions figurent aussi la limitation du nombre d’électeurs dans les bureaux de vote, la baisse de la caution, le financement des partis politiques, la mise en place d’un code de déontologie des partis, le respect de la parité, la couverture médiatique des élections.

Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Capable de fabriquer 1 213 bureaux de vote fictifs en un seul jour, je me demande quelle opposition sera assez idiote pour dire qu’un homme pareil peut organiser des élections transparente. Que Latif Coulibaly le fasse en déniant les mêmes compétences à Mbaye Ndiaye se comprend. Mais qu’un opposant soit aussi malhonnête serait inadmissible.

Les commentaires sont fermés.