Ces ministres encombrants de Macky qui doivent quitter le gouvernement…

Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de xibaaru, l’Alliance Sauvons le Sénégal (ASS) dirigé par le tonitruant Babacar Mbaye Ngaraf, demande aux Président de la République de se débarrasser de ses ministres encombrants…Monsieur Moustapha Diop, Ministre Délégué auprès du Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Chargé de la Micro-finance et de l’Economie solidaire, Monsieur Mbagnick Ndiaye, Ministre de la Culture et de la Communication et Monsieur Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale sont les cibles de l’Alliance Sauvons le Sénégal (ASS)…

Voici le communiqué

On nous avait annoncé un conseil des ministres décentralisé mais sur le terrain on a plutôt eu droit à un concert de souvenirs au président Abdoulaye Wade. On a assisté à des inaugurations de réalisations de Mr Wade et des Visites de chantier ou pause de première pierre sur des projets d’Abdoulaye Wade (prolongement de la VDN, élargissement de la route des Niayes, hôpital Dalal Jamm, site de recasement etc.)

Apres les conseils des ministres décentralisés sur les 14 régions du Sénégal nous appelons au conseil des ministres centralisés sur la République ; cette république en danger.

Nos institutions sont en dysfonctionnement

–  Pouvoir judiciaire méprisé, humilié de jour  en jour par des membres de l’exécutif

Exemples : le ministre Moustapha Diop éconduit des magistrats de la cour des comptes après les avoir traité de tous les noms d’oiseaux. Serigne Mbaye Thiam défie la cour suprême  (affaire des élevés maitres)

L’exécutif caractérisé par :

-la cacophonie dans sa communication (sur un même sujets les versions et explications divergentes d’un ministre à un autre)

Des ministres nommés par la première dame (révélation faite par le Ministre Mbagnick Ndiaye)

– Des ministres dans la rue, c’est l’occasion de féliciter le Président de la république de la mesure de retrait des enfants de la rue et l’inviter à procéder aussi au retrait des Ministres dans la rue, il y a des ministres ou rang ministres que l’on voit tellement dans la rue qu’on se demande à quelle heure ils sont dans leurs bureaux

  Une assemblée  nationale transformée en arène nationale “kou man sa morom douma ” avec une opposition privée de son groupe parlementaire ; ses membres qui demandent  à être rétablis dans leurs droits se voient agresser physiquement par leur collègues  et verbalement par des militants de l’APR  qui se sont déplacés  jusqu’à l’hémicycle pour insulter des députes dans l’exercice de leur fonction.

BABACAR MBAYE NGARAF