Les mensonges du président et du gouvernement sur l’argent qui circule au Sénégal…Les preuves sont devant vous

Les enseignants ont besoin d’une augmentation de leur indemnité de logement. Actuellement, l’indemnité de logement de ces enseignants est de 60.000 Francs CFA. Le plus bas au Sénégal. Les magistrats et les IGE touchent 10 fois plus.
Les enseignants ont simplement demandé le relèvement de cette indemnité à 100.000 Francs CFA soit 40.000 Francs de plus par enseignant vu le coût relevé de la vie. Car l’indemnité des enseignants n’a jamais évolué contrairement à celui des autres corps qui évolue selon les augmentations.
Pourtant Macky Sall et son gouvernement disent depuis trois ans que le Sénégal a beaucoup d’argent. Et avec cet argent qui circule, Macky augmente son budget de 10 milliards, celui de la chambre d’applaudissement qu’est le CESE (Conseil économique social et environnemental) de 4 milliards…Mais selon lui, les enseignants n’ont pas droit…Et pourtant l’argent circule.
En 2013…C’est au cours d’un ndogou auquel il a convié les journalistes, le samedi 03 août 2013 au Palais de la République, que Macky Sall disait que « jamais le Sénégal n’a été aussi liquide ». Car en effet, souligne-t-il, en ce temps, disait-il que « la banque centrale a indiqué que jamais, il n’y a eu autant de transferts d’argent vers les Sénégalais venant des partenaires et cela malgré la baisse de la contribution de notre diaspora eu égard à la crise qui sévit un peu partout » avait-il dit.

En 2015…Le mardi 07 avril 2015, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, a décrit au cours de la réunion de partage des résultats du Pse, une situation monétaire reluisante au Sénégal, contrairement à certains Sénégalais qui disent que l’argent ne circule pas. En effet explique le ministre, «la circulation fiduciaire est passée de 585 milliards en 2012 à 620 milliards en 2013 et 685 milliards en 2014. Cette évolution notée malgré les mesures prises par les autorités monétaires pour renforcer la bancarisation, illustre l’accroissement de la monnaie en circulation contrairement à une certaine idée répandue».
Mais avec toutes ces déclarations, comment le président peut-il doubler les indemnités des IGE et des magistrats et refuser carrément d’augmenter de 40.000 francs CFA les indemnités des enseignants qui abattent un travail colossal ?
Mais au fait où sont passés les milliards économisés de la suppression des salaires des 12.000 fonctionnaires fictifs ? Où sont passés les milliards économisés de la suppression des bourses des 35.000 étudiants fictifs ?
Alors à quoi joue Macky Sall ? Et si c’est idée d’année blanche était une volonté du gouvernement de réduire le nombre d’enseignants au Sénégal ? Ne serait-ce pas une idée des bailleurs de fonds ? L’accord trouvé hier avec les enseignants n’engage que le grand cadre des syndicats de l’enseignement et non le Cusems qui regroupe autant d’enseignants du moyen et du secondaire…Le spectre de l’année blanche plane toujours…
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Les salaires des 12.000 fonctionnaires fictifs et les milliards économisés de la suppression des bourses des 35.000 étudiants fictifs que des mensonges et encore et encore. Le pays va mal.

Les commentaires sont fermés.