Les libéraux de France accusent : « La roulette russe de Lamine Diack qui a viré Wade du pouvoir »

MACKY SALL : UNE ROULETE RUSSE AU POUVOIR, LA DEUXIEME ALTERNANCE DOPEE PAR L’ARGENT SAL
CHRONIQUE D’UN PRESIDENT EN BANDE ORGANISEE
Qui l’aurait cru ? Que l’état du Sénégal a à sa tête un président de la république illicite !!!
La roulette Russe consistant à un jeu suicidaire par lequel on met sur sa tempe un revolver chargé d’une balle, on fait tourner le barillet et on tire.
Il se trouve que Mr Lamine Diack dans ses aveux face au juge et dans sa déclaration audio sur la radio RFM, a jeté un pavé dans la mare pour avoir désigné indirectement l’actuel président et orienté directement la balle de la roulette Russe qui a éclaboussé la tempe de Mr Macky Sall et par conséquent tué notre république dopée avec l’argent du dopage.

Depuis l’avènement de MACKY Sall au pouvoir, le Sénégal est devenu, à travers des scandales à répétition, une plaque tournante de l’industrie des Narco trafiquants. Hasard ou simple coïncidence ?
Ce que l’on retient, c’est que l’affaire de la drogue à la Police et qui avait tenu en haleine la république avec comme conséquence la révocation du commissaire Keita et le maintien du commissaire Niang était révélateur de l’existence d’un GIE de Narcotrafiquants qui n’avait jamais dit son nom au sein de la république.

Maintenant l’affaire planétaire désormais appelée la « Diackgate » vient de lever sans équivoque, que ce régime en place est le fruit mur de l’argent du dopage Russe quelque soit là où veut orienter le débat et ne risque pas de faire avancer ce schmilblick d’état.

« Le Monde » s’est affaissé sur ce régime attrape-tout sous le parrainage de Mr Lamine DIACKLEYEV dont tous les sénégalais ignoraient qu’il entretenait un succursale de la Mafia de ST Petersburg pour blanchir de l’argent sal du dopage avec lequel il a perfusé toute l’opposition d’alors sans exception et dans le seul but dit-il, faire partir le président WADE à tout prix.

L’on se demande maintenant pourquoi ne pas rétablir, dans ses Droits, le président Wade le seul licite face à un régime mal acquis et illicite ?

Il me semble à l’évidence que le rétablissement du Président Wade dans ses fonctions usurpées s’impose dans la mesure où les membres de l’opposition d’alors se sont passés la seringue de l’argent du dopage avec des compresse mal imprégnées et non aseptisées pour au préalable mettre le pays à feux et à sang, sur la base d’affabulations et de complot d’état, et in fine porter à la tête du Sénégal un régime et un président illicite.

Et si la justice ne rétablit pas le Président Wade, le peuple l’exigera et l’imposera.
Car un Etat dopé, perd toute lucidité et toute sérénité d’où toutes ces arrestations arbitraires injustifiées à tout va de la part des opposants et des Journalistes indépendants.

Dr Seck Mamadou
Cadre Libéral – Paris

3 Comments

  1. Merci Dr Seck pour vos beaux textes toujours très bien inspiré comme Hawa vient de le confirmer.
    maintenant faudra réinstaller wade que seul la rue pourra faire.
    Wa salam.

Les commentaires sont fermés.