Les Karimistes volent au secours de…Me Wade

Revoilà les Karimistes…Ils sont de retour. Mais cette fois, c’est pour défendre le père de leur idole : Me Abdoulaye Wade.

C’est le « Mouvement Karim Président » (MKP) qui revient sur l’affaire Ousmane Ngom…Ce dernier s’est targué d’avoir été le héros de l’élection présidentielle du 25 mars 2012 en demandant au président sortant, Me Abdoulaye Wade, d’appeler son challenger et ancien premier ministre, Macky Sall pour le féliciter de sa victoire.

Pour le MKP, Ousmane Ngom veut dévier l’opinion publique de l’affaire « Aliou Sall et Pétro-Tim » pour faire plaisir à Macky Sall…

Voici in extenso, la déclaration du « Mouvement Karim Président »…

L’impossible mission de falsifier l’histoire !

Me Ousmane Ngom aurait surpris son monde, en insinuant péremptoirement que c’est bien lui qui aurait dicté à Maître Abdoulaye Wade, la décision de féliciter le Président Macky Sall, le soir du second tour de l’élection présidentielle de mars 2012 !

« Je ne ferai pas moins que Diouf », avait affirmé le Président Abdoulaye Wade, après son élection à la tête du pays en 2000.

Réélu avec brio en 2007, Me Abdoulaye Wade s’est encore présenté pour un troisième mandat en 2012, le candidat Wade, fut battu démocratiquement au second tour, suite à une élection présidentielle qu’il aura lui-même organisée avec le maximum de transparence. Dans sa logique, le chantre de la démocratie sénégalaise, n’avait qu’un seul choix : féliciter son challenger, qui fut, du reste, son disciple en politique. C’est ainsi que Me Abdoulaye Wade, n’a pas hésité, le soir du 25 mars 2012, à féliciter son vis-à-vis, le candidat Macky Sall.

Il est cependant étonnant que quatre années après, les disciples de Me Wade s’arrogent la paternité d’avoir soufflé au président sortant, la décision de féliciter le candidat qui avait déjà la faveur des tendances…

Comme dans une enquête policière, l’on est tenté de se demander : quel est le mobile du crime ?

Certains disent que c’est pour faire plaisir au Président Macky Sall… D’autres diront qu’il s’agit d’une simple tentative de diversion, tendant à étouffer le débat houleux sur l’affaire « Aliou Pétrole». Quoi qu’il en soit, Me Ousmane Ngom n’avait pas besoin d’une telle bourde pour salir davantage, le petit coin qui brillait encore dans sa réputation malmenée.

C’est également le cas du versatile Ousmane Faye, qui prétend que « l’affaire Pétro Tim pourrait gêner », le Parti démocratique Sénégalais » ! A-t-il déjà oublié que c’est bien Me Abdoulaye Wade qui, le premier avait soulevé le débat, sur le bradage de nos  ressources naturelles ?

Amina Sakho

Présidente du Mouvement Karim Président