Les injures continuent…Après le PDS, les karimistes traitent Idy de…SATAN

Idrissa Seck doit souffrir…Et ses parents et militants doivent vivre en ce moment un calvaire. Car les injures les plus graves qui sont proférées contre Idrissa Seck proviennent de ses anciens frères du PDS.

Depuis qu’Idrissa Seck a prononcé le mot « deal » sur la grâce de Karim Wade, il fait l’objet de violentes injures de la part du PDS qui a juré de lui faire sa peau.

Après Samuel Sarr qui l’a traité de « bâtard » et Toussaint Manga qui l’a qualifié de « chien enragé », c’est au tour du « mouvement Karim Président » (MKP) de le traiter de « suppôt de Satan » dans le communiqué ci-dessous parvenu à notre rédaction hier.

COMMUNIQUE du M.K.P Thiès

Le Mouvement KARIM PRESIDENT « M.K.P » tient à remercier de vive voix les bonnes volontés qui se sont investies depuis l’emprisonnement du Président Karim Wade, pour exiger sa libération. Aujourd’hui libre – et cela ne pouvait en être autrement – le MPK ne peut que s’en féliciter. La cour de justice de la CEDEAO ayant déjà décidé que Mr Karim Wade ne peut être jugé que par la haute cour de justice, le groupe de travail des Nations Unies ayant également décidé que sa détention était arbitraire et ayant demandé à l’état du Sénégalais de le libérer et de le dédommager, Mr Karim Wade, lui-même, ainsi que tous ses allies, ayant toujours clamé son innocence, dans ces conditions le MPK ne peut que s’en réjouir.

Nous M.P.K, donc considérons que ceux qui s’évertuent à dire que cet élargissement du président KARIM est un « deal » ne sont rien d’autre que des esprits chagrins, des suppôts de Satan,  prompts à faire feu de tout bois pour semer la confusion dans nos rangs. Non cela ne passera pas ! Intervenir pour obtenir la libération d’un prisonnier de surcroit un prisonnier politique, n’a jamais signifié un « deal ». D’ailleurs faudrait-il leur rafraichir la mémoire en leur rappelant que Mr Wade fils, n’a jamais été prêt et ne le sera jamais non plus à faire une demande de grâce ou de signer le moindre acte qui mettrait en cause cette innocence qu’il a toujours clamée haut et fort. Dans la déclaration qu’il a faite lors de sa sortie de prison  n’a-t-il pas aussi évoqué les conditions dans lesquelles celle-ci s’est faite ?

Par conséquent, le M.P.K, toujours fidèle à sa mission, demande à ses esprits médiocres qui ne supportent pas, de le voir libre et en perdent la raison à chaque fois qu’on parle de lui, de se taire, de ranger leurs bagages et de croiser les bras car le maitre va bientôt commencer son cours et aucun billet de retard ne sera délivré. Et à ces esprits chagrins, nous redemandons de retenir ces mots de l’historien Tacite : « Majore e longinquo reverentia »

(On est porté à admirer, sans hésitation, ce qui est éloigné dans le temps, et dans l’espace)

Le Mouvement Karim Président, enfin, exige la suppression immédiate de la CREI, ce monstre juridique des temps modernes, pour que plus jamais notre pays, le SENEGAL, ne connaisse les avatars d’une justice à deux vitesses. Aussi le M.P.K, compte-t-il poursuivre inlassablement son combat qui est loin d’être achevé. L’heure est à la mobilisation pour les prochaines échéances électorales afin que Mr Karim Meissa Wade puisse revenir intact et prendre en charge les véritables préoccupations des Sénégalais

JUSTE, UNE JUSTICE, JUSTE

Abdou Aziz Diallo

M.K.P Thiès