Les écarts des apéristes de Zig…Ils signent des documents politiques avec le nom des sociétés qu’ils dirigent

Depuis sa défaite lors des dernières élections municipales, l’APR à Ziguinchor comme une armée mexicaine tente de recoller les morceaux par des compromissions politiciennes. Sur les 147 bureaux de vote que compte la commune, Benoit Sambou et ses hommes ont été laminés. Ils n’ont gagné aucun bureau.
Les Ziguinchorois dans leur écrasante majorité ont fait confiance à Baldé Abdoulaye qui d’ailleurs est le seul au Sénégal à faire ce score. Ce score historique est le résultant des réalisations faites par Le Maire, Abdoulaye Baldé lors de son premier mandat.
Dire que Baldé est en perte de vitesse et que les Casamançais l’ont tourné le dos, c’est d’être aveugle et sourd. Les Casamançais dans leur écrasante majorité qu’au Sénégal et dans la diaspora sont les moteurs de cette candidature. C’est dans un vaste élan populaire que les dignes fils de la Casamance adhérent à cette candidature venue à son heure. En effet, chaque jour, nous accueillons des adhérents à l’UCS pour le combat de 2017.
Mes chers appéristes, il faut continuer à rêver, le réveil sera brutal pour vous en 2017. Vous prendrez une raclée plus sanglante qu’en 2014.
Ce qui pose le plus de problème dans le document des cadres de l’APR à Ziguinchor, c’est la signature. Ansou Sané, pour ne pas le nommer a signé « secrétaire général de l’ANRAC » et Ibrahima Mendy a signé « DAPSA ». Comment un intellectuel peut-il produire un document politicien et engager une agence nationale ou une direction ? Votre démarche est aux antipodes des principes et valeurs qui fondent la république. Et sur cette question, nous interpellons directement le Président de la République afin qu’il mette fin aux fonctions de ceux- là qui utilisent la République pour produire un document de caniveaux. Au Directeur de l’ANRAC puisse que c’est votre agence qui est citée, depuis quand cette agence est devenue une cellule de l’APR à Ziguinchor pour s’attaquer au Député-maire, Abdoulaye Baldé et à l’institution qu’il dirige dignement?
C’est comme ça que votre mentor, Macky Sall dit, la patrie avant le parti ?
Au lieu de vous occuper de la municipalité qui est bien gérée par le Député-maire, Abdoulaye Baldé, il serait bien pour vous de vous occuper des difficultés de l’université Assane Seck de Ziguinchor. Ce temple du savoir qui est en agonie avec des étudiants en détresse et complètement désorientés par votre manque de vision et votre incompétence.

Binta DIEYE
Responsable politique à Ziguinchor (Escale)