Les dessous de la libération des Otages de Sansamba : Un million d’avance, 4 millions de reliquat à verser dans 25 jours

Les douze exploitants forestiers enlevés mercredi derniers dans la forêt de Sansamba ont finalement retrouvé la liberté ce dimanche à 16 heures. Pour cela, leurs ravisseurs présentés comme des éléments de la fraction « rebelle » du Mfdc de Salif Sadio, ont empoché la somme d’un millions de francs Cfa à titre d’avance de la rançon. Si les ravisseurs qui réclamaient 10 millions de francs CFA au départ ont finalement revu ce montant à la baisse c’est par ce que l’objectif est que cela serve encore une fois d’avertissement à ces exploitants qui, selon eux, opèrent en toute illégalité dans la zone de Bignona où ils avaient subi les mêmes sorts devant ce même commando de Salif Sadio. Pape Cissé, le patron de la scierie de Diango soutient avoir remis « à un homme en Jakarta la somme de 1 million de F Cfa». Un délai de 25 jours lui est fixé pour verser le reliquat de 4 millions.
« Je n’ai pas le choix, je travaille dans la forêt. Si je ne paye pas il vont revenir », confie-t-il à nos confrères de la rfm.
Aux termes des heures d’audition et fuyant les caméras et les micros, les otages qui semblent avoir reçu des instructions dans ce sens ont quitté les locaux de la brigade de gendarmerie de Sédhiou vers 16 heures ce lundi mettant fin à ce qu’il convient d’appeler l’affaire des otages de Sansamba
Abandonnés dans la forêt du Diassing, ils ont passé 4 jours entre les mains de leur ravisseurs. Moralement abattu et physiquement épuisés, les 12 hommes dont le fils du chef de village de Koling restent peu bavards sur leur condition de détention mais rassurent tout de même qu’ils ont été bien traités par leurs ravisseurs qui leur interdisent tout simplement de ne plus participer à la dégradation de la forêt en Casamance.
Sanoussy Dia à Sédhiou pour xibaaru.com