Les démons de la division guettent le PDS…Wade a le devoir de rassembler les libéraux et non de détruire son parti

Le PDS est miné par des guerres internes entre des encagoulés « réformateurs » qui sont tapis dans les profondeurs de la permanence du PDS sise sur la VDN et les conservateurs qui font bloc autour du vieux. Mais il n’y a pas que ces deux clans…Il y a aussi les « indisciplinés » selon le secrétaire général « éternel » du PDS. Et toutes ces entités sont censées contribuer au développement du Parti malgré leurs divergences. Mais c’est sans compter avec les presses du Palais qui veulent diviser le PDS pour mieux faire régner l’APR…
Et Wade doit faire attention !
Selon une presse du Palais : « Wade a appelé Aïda Mbodj et Modou Diagne Fada pour leur demander de renoncer à leur mandat de député au profit d’autres responsables du Pds. Son argumentaire était que les présidents de Conseil départemental avaient un « salaire de ministre » et donc Aïda Mbodj et Fada devaient s’effacer de l’Assemblée. Ces derniers refusent et vont même jusqu’à dire que si le Comité directeur du Pds prenait une telle décision, ils n’allaient pas se plier. »
Cette information n’a pas été démentie. Comme si elle était vraie. Wade demande à des députés élus par leur peuple pour défendre leurs intérêts, d’abandonner le mandat pour lequel ils ont été élus au profit de suppléants…Et pourquoi ? C’est contraire à la démocratie. Et ni Wade ni le PDS ne dément cette information…
Et plus loin, Président Wade traite des libéraux de son propre camp d’indisciplinés. C’est Wade le maître. Il peut sévir et doit sévir à l’intérieur de son parti. Mais est-ce le moment…?
Son fils qui est le candidat du PDS, est en prison. Et lui, le père du candidat et du PDS est seul, isolé à Fann Résidence, entouré de charognards qui veulent le sucer jusqu’à la dernière goutte de sang. Et c’est là où le vieux doit faire preuve de rassembleur…
Aïda Mbodji n’est pas n’importe qui. Elle a gagné Bambey et reste l’une des seules personnes au PDS qui arbore encore un franc-parler…Et tous ceux qui connaissent Aïda Mbodji savent qu’elle est loin d’être indisciplinée.
Habib Sy, malgré toutes les supputations, reste loyal et fidèle à Wade. Il a toujours été traité de transhumant en puissance dans le parti…Et cela bien avant la première alternance…Mais il n’est jamais parti…Il est toujours aux côtés de Wade. Et ceux qui connaissent Habib Sy savent qu’il n’est pas un indiscipliné.
Alors Wade doit faire attention et ne pas céder aux « on dit » des presses du Palais.
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com