Les bandits du PDS…Voici ceux qui ne veulent pas voir Karim Wade libre

Il y a des bandits au Parti Démocratique Sénégalais (PDS)…Et on les connait. Ils ont dévoilé leur visage cachés sous des cagoules marron-beiges façonnées par le Palais. De par leurs actions récentes, ils ont montré qu’ils ne veulent en aucun cas que le candidat officiel du PDS, Karim Wade, sorte de prison. Ils passent tout leur temps à jacasser devant les plateaux télés et à travers les radios qu’il sont des réformateurs qui veulent donner un « nouveau look » au PDS sans entacher la notoriété du vieux leader, Abdoulaye Wade…
Mais lorsqu’il s’agit de défendre leur candidat à la prochaine élection présidentielle, alors ils sont muets…
Que n’a-t-on pas vu depuis les dernières 48 heures ? Modou Diagne Fada, Aïda Mbodji, Mamadou Lamine Keïta, Habib Sy et autres forcenés en mal de reconnaissance ont lancé avec beaucoup de tintamarre leur mémorandum pour le renouvellement des instances du Pds afin, selon eux, « de lui permettre de se requinquer, en perspective de la présidentielle de 2017 ». Et tout en clamant haut et fort que Karim Wade est toujours leur candidat pour 2017…
Mais ces « hyènes » ont affiché, dans un silence coupable, leur goût prononcé pour le « cadavre » de leur candidat Karim Wade. Ils sont prêts à le « dévorer » dans sa prison avant de jeter ses os dans une fosse avec l’épitaphe « ci-gît KarimWade, candidat éphémère du PDS ».
Le cynisme des « vautours » réformateurs
Ces grands « charognards » ont tous été fabriqués par Wade. Modou Diagne Fada a été fait député par Wade après un parcours universitaire chaotique. Aïda Mbodji, une ancienne lionne décolorée de sa couleur verte socialiste qui veut devenir patronne des bleus. Mamadou Lamine Keïta, l’enfant paysan devenu ministre par la volonté de Wade qui se retourne contre son plus grand bienfaiteur. Habib Sy l’enquêteur économique devenu Dircab de la présidence par la signature de Wade. Leur soif du sang de Karim les a poussés à ne faire aucun commentaire de l’avis du « groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire de Karim. On, ne les entend pas. Ils sont devenus subitement muets et aveugles. Alors que tous les sites en ligne qu’ils reçoivent directement sur leurs portables ont publié l’intégralité de cet avis, ces « mange-mil » cachés du Palais ont fait comme si le groupe de travail mandaté par les Nations Unies était une simple note verbale sans intérêt…Pourquoi n’ont-ils pas occupé les médias comme ils l’ont fait pour leurs réformes du PDS ? Pour la libération de leur candidat Karim Wade, cela en valait la peine…Mais ils ont décidé de se taire pour ne pas mettre un frein à leur dessein funeste de « tuer » du Wade…Thiey Politique !
Penda Sow pour xibaaru.com