L’entrée en 6ème en poche, Ousmane Guirassy 14 ans perd la vue…Livré à lui-même et abandonné par l’Etat

C’est à Syllacounda, dans un village situé à environ 12 km de Kédougou que vit Ousmane Guirassy. Cet adolescent de 13 ans pourtant très intelligent a perdu la vue alors qu’il venait juste réussir à l’entrée en sixième.
Voilà trois ans jour pour jour que le jeune élève Ousmane Guirassy essaie d’intérioriser sa nouvelle situation irréversible. Il se bat pour oublier les circonstances hors du commun qui l’ont conduit dans cet état. Malgré son handicap, cet adolescent nourrit toujours l’ambition de poursuivre des études.
« C’est en 2012, en classe de CM1 que j’ai commencé à avoir des problèmes de vision. Aujourd’hui, je voudrai bien poursuivre mes études car, du CI au CM2, je n’ai jamais redoublé. Autrefois je manipulais des ordinateurs à la maison maintenant je ne peux plus le faire. J’en ai une forte nostalgie. Je rêvais de devenir un enseignant » raconte-t-il.
Ses amis Founéké Nansokho, Sadia Nansokho et Mamadou Diakhaby et Mady déplorent la situation de leur camarade et promettent quand même de toujours l’aider à surmonter ce handicap. Le destin, il faut l’assumer.
Faute de structures de prise en charge dans la région de Kédougou, le jeune Ousmane est laissé à lui-même.
« Je passe mes journées à côté de mes grands-parents qui me racontent des histoires. Je leur pose quelques questions et je les aide à décortiquer les arachides. Mes amis sont tout le temps à l’école, je n’ai que le week-end pour passer du temps avec eux. Je suis quelques fois rejeté par les autres enfants du village ».
Doit-on abandonner cet enfant grandir dans cette situation sans l’accompagner dans la réalisation de ses rêves ?
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com