L’élite politique sénégalaise est-elle composée de brigands politiciens ? Macky et sa Cour trinquent…Le peuple souffre

Aujourd’hui le pays est malade. Malgré tout, les politiciens, tous partis politiques confondus sont en train de duper les sénégalais avec leur idéologies démagogues et mensongères. Les sénégalais sont plongés dans une pauvreté extrême et souffrent pour se payer le plus petit « ndogou ». Le pays est dans un profond gouffre et personne parmi ces rats d’égouts, véritables grosses gueules, n’a proposé une solution pour sortir le pays des ténèbres. Le pays est en crise. Depuis l’indépendance jusqu’à nos jours, rien ne marche. Tous les dirigeants qui se sont succédé au pouvoir, ont failli à leur mission de servir le peuple. Si le pays va mal, c’est parce qu’il a toujours été dirigé par des incapables. Aujourd’hui, l’espoir placé sur les tenants du pouvoir s’est évaporé. Rien n’a changé avec les nouvelles autorités et la rupture tant chantée n’est que du vent. Les délestages reprennent de plus belle et l’eau manque dans la quasi-totalité des quartiers de Dakar. La stratégie de nos dirigeants n’est qu’une mesquinerie. Les voyous à col blanc qui prétendent pouvoir gouverner le Sénégal ne sont là que pour leurs propres intérêts. Les dossiers chauds et brûlants sont palpant mais pendant ce temps les « politichiens » préfèrent débattre sur la durée du mandat présidentiel, sur la transhumance. Le constant est que le Sénégal est devenu la proie de brigands politiciens qui ne pensent qu’à leur ventre et leur bas ventre.
Le peuple a soif et les fossoyeurs politiciens s’abreuvent de leurs larmes. Le peuple a faim et les pilleurs politiciens continuent à se gaver des maigres ressources du Trésor Public. Les hôpitaux sont en grève mais les cancres politiciens continuent de diviser les populations pour s’assurer un bétail électoral. Les malades meurent dans les couloirs des urgences des hôpitaux mais les politiciens vont se soigner à l’étranger. Le peule réclame une rupture mais les vautours politiciens encouragent la prostitution politique. Le peuple est rongé. Le peuple est cadenassé. Le peuple est fusillé. Le peuple est tenaillé. Le peuple est meurtri. Le peuple est perdu. Le peuple est blessé. Le peuple est traumatisé. Le peuple peine à trouver un toit pendant que les voleurs politiciens se partagent les titres fonciers du domaine national. Le peuple n’a pas d’électricité et les menteurs politiciens nous parlent d’émergence. Les étudiants sont sans bourses depuis six mois l’état voyou des cadeaux de 500000 FCFA par mois aux épouses des Ambassadeurs. Les diplômés chaument pendant que des vauriens sont parachutés à des postes de consuls ou de vice-consuls. L’école meurt et les femmes continuent d’accoucher à bord de charrettes et de motos Jakarta pendant que les vandales politiciens amènent leurs épouses accoucher à l’étranger. A ce rythme, le PSE de Macky risque d’être un  » Plan Sénégal enterré «