Le Show de Mankeur à L’ONU…Du déjà vu et rien de nouveau sous le soleil

Depuis quelques jours, les presses du palais, véritables mange-mil, tentent à tour de rôle de nous vendre le voyage à l’ONU du ministre des affaires étrangères, monsieur Mankeur Ndiaye, comme un challenge à relever pour le Sénégal.

Les sénégalais ne sont pour autant pas dupes de cette énième opération ridicule de communication pour pouvoir créditer Macky d’une réussite.

Le Sénégal a vécu cette année la plus terrible des inondations de ces dix dernières années, plus d’une centaine de candidats au pèlerinage aux lieux saints de l’Islam ont fait les frais de la légèreté du gouvernement de Macky Sall dont le premier ministre faisait tranquillement son pèlerinage aux frais de la république.
Ces hommes et femmes laissés en rade à Dakar ainsi que leurs proches ont subi un véritable choc psychologique non suivi et dont on peut redouter les désastreux du fait de la symbolique régie use et sociale de ce pèlerinage.

Quelques que jours plus tard c’est plus de soixante-dix familles sénégalaise ont perdu un ou plusieurs membres de leur famille lors de ce pèlerinage et malheureusement le gouvernement Dionne s’est à l’instar de ses prédécesseurs donné comme stratégie le mensonge en délivrant au compte-goutte le nombre de victimes passant de 5 à plus de 60 à ce jour.
Ce décompte macabre égrené depuis 2 semaines lentement alors que le Mali, la Gambie pour ne citer que ceux-là n’a toujours pas d’explication officielle.
Alors mesdames et messieurs les communicants et presses du palais de Macky Sall l’élection d’un membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU qui n’est qu’une simple formalité et une présence honorifique au sein de cette instance n’intéresse pas le sénégalais de cet hivernage 2015.

Notre pays accumule les malheurs depuis quelques mois obligeant d’ailleurs des chefs religieux à recommander des prières pour conjurer le sort.

On dirait que Macky Sall est poursuivi par une guigne que l’on pourrait nommer « Ay Gaff » comme le fut son désormais nouveau mentor Abdou Diouf dans les années 90 lorsque les malheurs ce sont accumulés.

Cessez de nous divertir avec ces sièges de membre Non Permanent attribués à tour de rôle aux différents continents.

Ce qui aurait été une réussite à ce Conseil de Sécurité aurait été l’obtention du siège de membre permanent pour l’Afrique que le Président Wade était sur le point d’obtenir par un lobbying intense en 2008.

Cela réussite qui aurait été historique fût malheureusement gâchée par la trahison, l’empressement, les luttes d’influence et l’action de mercenaires et plumitifs encagoulés au service d’intérêts occidentaux.
Une interruption des vacances gouvernementales, une mobilisation du premier ministre auprès des sinistrés et une adresse à la nation sénégalaise du Président au lendemain du drame de Mina, l’envoi de l’avion de commandement ou l’affrètement d’un autre pour soulager rapidement ces pèlerins sénégalais auraient certainement été des actions de communication plus réussies que les éternelles tentatives de manipulation de l’opinion par des mensonges et intrigues alors que nous vivons dans le siècle de la transparence.
Mais il est vrai que lorsque l’on conquiert le pouvoir par le mensonge on pense que plus rien d’autre n’existe pour le conserver.
Viyé Ismaël Sagara pour xibaaru.com