Le SG adjoint du MEEL arrêté devant le commissariat de Dakar…Il venait voir les étudiants arrêtés

Macky Sall vient de s’illustrer dans la dictature avec ses arrestations multiples et sans raison. Et on peut dire qu’il prend progressivement la place de Yahya Jammeh qui revient doucement mais sûrement vers le droit chemin des libertés démocratiques…
Ce samedi 01 Août dans l’après-midi, des responsables du Parti Démocratique Sénégalais à savoir le secrétaire général adjoint du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Oumar Sarr, le chargé de la communication du PDS, Me Amadou Sall et le Secrétaire Général Adjoint du mouvement des élèves et étudiants libéraux (MEEL), El Hadj Diaw se sont rendus au commissariat central de Dakar pour s’enquérir de l’état des étudiants arrêtés lors du passage de Macky Sall à l’université le vendredi dernier. A la surprise générale, le SG adjoint Meel qui faisait partie de la délégation a été retenu au sein du commissariat central pour audition puis placé en garde-à-vue dans les locaux dudit commissariat.

Nguer Abdoulaye BA, membre du Parti démocratique sénégalais (PDS), présent sur les lieux au moment de l’arrestation, s’est confié au reporter de xibaaru : « On vient de quitter la police centrale, El hadj Diaw est conduit à la police de plateau où il passera la nuit et certainement tout le week-end. On était en train de prendre les dispositions pour son dîner et autres jusqu’à Lundi inchallah… »
C’est grave…Il va voir des membres du MEEL arrêtés et il est arrêté à son tour…Pourquoi ?
Le Vendredi 31 Juillet dernier, l’université Cheikh Anta Diop a reçu la visite du Président Macky Sall pour l’inauguration de la Cité des Enseignants. Le mécontentement des étudiants dû à la réduction drastique du nombre de boursiers, le non-paiement des bourses, conditions de vie très difficiles et la mort de l’étudiant Bassirou Faye non élucidée à ce jour entre autres, ont conduit les étudiants de l’UCAD à montrer leur désarroi au Président de la République. Certains ont même arrêté le cortège présidentiel par des jets de pierre. Certains étudiants ont été arrêtés le jour même par la police, dont des étudiants libéraux.
Et pour Macky, cet épisode est le début d’une longue chasse aux sorcières. El Hadj Diaw a été arrêté parce qu’il est étudiant ? Libéral ? Ou tout simplement parce qu’il est l’adjoint su secrétaire général du MEEL qui lui est déjà en prison depuis l’énoncé du verdict Karim Wade… ?
Rappelons que El hadj Diaw est de Saint Louis, il était dirigeant du Meel de Saint Louis avant d’intégrer l’instance au niveau national où il est actuellement le Secrétaire Général adjoint du Meel. Il est l’adjoint de Victor Sadio Diouf emprisonné à Rebeuss…Les dirigeants de l’UJTL et du MEEL sont maintenant tous arrêtés.
Des arrestations de plus qui montrent la peur du régime de Macky Sall qui veut faire régner la terreur…
On assiste de jour en jour à la restriction des libertés au Sénégal…Dans quel pays sommes-nous ?
Pape Karfa kéïta pour xibaaru.com

2 Comments

  1. El’hadji Diaw n’est que le bouc émissaire dans cette affaire. Le vrai responsable est la mauvaise politique de l’enseignement supérieur de Macky Sall. Avant de s’en prendre au responsable du MEEL qui a été très courageux d’avoir rendu visite a des étudiants arrêtés, une action que devait faire tous les responsables d’étudiants, il devait se questionner sur les barrages répétés de l’avenue Cheikh Anta Diop. Au cas ou ses collaborateurs lui raconte des histoires, il n’a qu’ a les sanctionner est libéré le SGI du MEEL au plus vite. KHOKHATAL AK AY MENACE DOU TAKH NIOU BAYI KA MOU YAKH SOUNIOU REW.
    MACKY LIBERE KARIM WADE, TOUSSAINT MANGA, VICTOR DIOUF, EL HADJI DIAW ET LES AUTRES
    MACKY NGUIR YALLAH LIBERE LE SENEGAL.

  2. Macky Sall peut même commencer à égorger les membres de l’opposition que cela ne changera rien à son sort. Il a déjà empoisonné la vie de sa propre famille. Je lui rappelle juste que la stratégie de protection du Pharaon avait atteint la décision de tuer tout bébé mâle né de ceux desquels il redoutait la révolte. Mais, le bébé qui allait venir à bout de lui, c’est lui même qui l’a élevé. Macky Sall a des yeux, mais il ne voit pas. Il a des oreilles, mais il n’entend pas. Et de pareilles choses arrivent quand un sort est déjà scellé. La personne se dirige d’elle même vers ce qu’elle devait redouter.

Les commentaires sont fermés.