Le Sénégal est vraiment en danger…Le régime de Macky panique quand Idy tousse ou Dansokho éternue…

Les événements se suivent et se ressemblent au Sénégal et tout porte à croire que le gouvernement et la coalition présidentielle n’ont aucun sang-froid. Le gouvernement semble très fragile et est allergique aux critiques. En demandant le suffrage des sénégalais pour le fauteuil présidentiel, le parti au pouvoir devait savoir qu’il sollicitait aussi les critiques. Mais apparemment, cet aspect n’a été bien prise en compte par ceux qui nous dirigent. Le mental est trop bas du côté du camp présidentiel. Comment comprendre que pour un simple communiqué d’Idrissa Seck, qu’on retrouve toute la république dans la rue. Et quand Dansokho tire la sonnette d’alarme sur la situation du pays dans une interview avec un journal, c’est la panique générale. Le gouvernement et le parti présidentiel envahissent les plateaux de télé et radio et les pages de journaux écrits ou en ligne pour tenter de répondre ou condamner dans une communication souvent catastrophique et très mal coordonnée. Depuis 2012, c’est le même scénario et les mêmes méthodes. On se rappelle des épisodes avec Wade, les déclarations de Me El Hadj Amadou Sall ou encore la candidature annoncée du parti socialiste à la prochaine présidentielle et l’avis du groupe de travail de l’ONU sur le cas Karim Wade, la libération d’Aïda Ndiongue, la liste est longue et loin d’être exhaustive. On a l’impression que c’est le pouvoir qui est dans l’opposition. Depuis qu’ils sont là, ils ne font que répondre aux critiques de l’opposition et des organisations socioprofessionnelles, ils réagissent toujours à quelque chose. Cela montre la faillite de la communication gouvernementale et l’amateurisme qui pourrit l’appareil gouvernemental. Ce n’est pas cela que les sénégalais attendaient du régime en place. Les sénégalais veulent un régime fort, averti qui anticipe et capable de réagir sereinement à toutes les situations qui se présentent.

L.Badiane pour xibaaru.com