Le PS déchiré…Entre Tanor, Khalifa et…Macky

Le parti historique du Sénégal est chambardé ! Tout le monde se bat pour le leadership. Le premier secrétaire du parti socialiste se bat contre Khalifa Sall, membre du bureau politique du PS…Mais dans une guerre indirecte.

Ce sont leurs partisans qui se livrent une guerre sans merci…Visez le communiqué suivant pour comprendre la bataille interne des jeunes du Parti socialistes. Ils sont prêts à s’entretuer pour…Macky Sall.

MOUVEMENT DES ELEVES ET ETUDIANTS SOCIALISTES (MEES)

Le Mouvement des Élèves et Etudiants Socialistes compte vaille que vaille arrêter cette pétition absurde de la JDS de Babacar DIOP.

Il l’a fait à Thiès pour le lancement de cette pétition mais notre camarade ne mérite qu’on lui accorde le respect car il ne cesse de défier les instances du Parti et l’ensemble des militants Socialistes. Cette pétition est une double abomination politique et juridique (en référence aux textes du Parti) et aurait des conséquences politiques lourdes pour son mouvement.

Politiquement, ces pratiques vont à l’encontre de l’unité et la cohésion dans le Parti. Et elles sont entachées d’illégalités politiques et encourent un désordre dans la communication du parti. C’est une violation morale des choix des coordinations pour notre compagnonnage pour les élections législatives à venir car le parti n’a pas encore délibéré officiellement.

Juridiquement, ce mouvement blasphémateur continue sans répit de violer les textes du parti car dans L’ARTICLE 38 qui régit les Mouvements d’initiative et d’action, il est dit, je cite: « Les Mouvements d’initiative et d’action sont tenus de se conformer  à la ligne directrice du Parti et de respecter les décisions de ses instances de Direction ». En outre, la charte du militant exige le respect scrupuleux des décisions des instances régulières sur la vie du Parti,  de sa ligne d’action et de communication, sur des questions d’intérêts national et international, au terme de débats démocratiques internes; et en toutes circonstances, se conformer aux statuts et au règlement intérieur  en toutes leurs dispositions.

Qu’on se le tienne pour dit: les Etudiants Socialistes n’entendent pas abandonner tant et aussi longtemps que cette tragédie innommable que fut la JDS n’aura pas été dument et officiellement dissolue.

La JDS se fatigue, il y aurai point de pétition à Kaolack le 09, à Mbacké le 15 et aux Parcelles Assainies le 22. On va leur barrer la route de force ou de grés quitte à ceux que nous y laissons notre vie.

Mouvement des Élèves et Etudiants Socialistes