Le PS au chevet de ses élus et leurs communes qui ont des problèmes liés à l’acte 3 de la décentralisation

Dans le cadre d’une évaluation objective des problèmes dans la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, le Parti socialiste (Ps), compte tout prochainement réunir ses élus municipaux et départementaux à Dakar. De l’avis d’Abdoulaye Wilane, qui se prononçait hier, mercredi 17 juin en marge de la réunion du Secrétariat exécutif national du parti, cette rencontre permettra de structurer un point de vue qui fera office de contribution du Ps.
«Il est unanimement partagé qu’il y a des difficultés objectives dans la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation». Cette déclaration est du porte-parole du Parti socialiste (Ps), Abdoulaye Wilane, en marge de la réunion du Secrétariat exécutif dudit parti hier, mercredi 17 juin. De l’avis de M. Wilane, ces problèmes sont rencontrés par exemple dans certaines communes nouvellement érigées, et qui font face à des charges nouvelles, alors qu’ils n’ont pas les moyens, que ce soit financiers ou humains. Pour venir en aide à ses élus municipaux et départementaux, les «Verts» ne comptent pas croiser les bras. Selon Wilane, «dans les jours qui viennent nous allons rassembler l’ensemble des élus municipaux et départementaux du Ps autour d’une évaluation et d’une appréciation objective de la politique de décentralisation de ce pays, pour discuter des problèmes que pose la mise en œuvre de l’Acte III».
A l’en croire, cette rencontre qui réunira aussi des experts en la matière, permettra de «structurer un point de vue qui fera office de contribution du Ps, soit dans le cadre de réflexion à l’intérieur de Bby, ou simplement porté à l’attention des autorités qui ont en charge cette question».

Revenant sur le bras de fer entre la ville de Dakar et l’Etat, notamment sur le blocage de l’emprunt obligataire, le maire de Kaffrine a précisé que le Ps garde la même posture du début. Pour lui, non seulement son camarade de parti et collègue est dans ses droits, mais aussi «ce n’est pas agréable que de voir cette initiative là être menacée à la suite de tous les efforts qui ont été faits et qui impliquent l’engagement d’amis et de partenaires du Sénégal».
Cela, non sans indiquer que le Ps ne perd pas espoir de voir une solution à ce problème, tout en rappelant que «la grandeur, la générosité, doivent à tous lieux et toutes circonstances habiter les comportements de ceux qui gouvernent».