Le procureur Bassirou Guèye, le bras armé de la République ou du…POUVOIR ?

Serigne Bassirou Guèye, voici un nom qu’il faut retenir. C’est le procureur de la République. C’est le seul homme qui a vu les quarante-sept (47) milliards, en argent liquide (francs CFA et Euros) et en bijoux de l’ex sénatrice Aïda Ndiongue. Selon lui cette manne financière a été découverte dans les comptes de la bonne dame. Le procureur est aussi le seul Sénégalais à avoir vu une enveloppe de 250 000 euros et des bijoux en or d’une valeur de 12 milliards, entre autres, pour un total de 47 milliards de francs CFA appartenant à Dame Aïda Ndiongue.
Au finish, malgré tout ça, la bonne Dame a été libérée et dort chez elle. Mais jusqu’au jour d’aujourd’hui, personne n’a vu les 47 milliards de Aïda Ndiongue.
Le Procureur de la République travaille pour la République. Et il défend la République. Mais à ce rythme où vont les choses, on se demande pour qui travaille le procureur de la République. Le Pouvoir ou la République ? Ce sont deux choses qu’il ne faut pas confondre. Le Pouvoir, ce n’est pas la République…
Le procureur tire sur tout ce qui bouge…Mais uniquement chez les opposants. Après Aïda Ndiongue, c’est Omar Sarr, député et secrétaire général adjoint du plus grand parti de l’opposition sénégalaise. Avant Omar Sarr, il y a eu l’avocat Amadou Sall, le wadiste éternel Samuel Sarr…Et plusieurs jeunes qui sont sous les verrous depuis maintenant 10 mois.
Et ce qui est cocasse, c’est que seuls sont admis à la citadelle de Rebeuss, les militants du PDS, députés ou non, les proches de Wade ou les sympathisants de Karim. On se souvient encore des Karimistes qui ont passé la fête de l’indépendance en garde-à-vue.
Arrêtons de parler de Serigne Bass avant qu’il n’envoie la DIC vers nos locaux…
Penda Sow pour xibaaru.com