C’est en tout cas le point de vue de l’un des plus grands constitutionnalistes du Sénégal…Le Pr Ismaïla Madior Fall, a déclaré hier que le choix de la voie référendaire pour réduire son mandat de 7 à 5 ans, n’est pas une obligation pour le président de la République, Macky Sall. Il l’a dit en marge d’un panel initié par la Commission «Orientations et Stratégies » du mouvement du 23 juin (Cos M23), autour du thème : «Réformes institutionnelles : quelle Constitution pour le Sénégal » et tenu à la Place du Souvenir. « Ce n’est pas une obligation pour le chef de l’Etat de passer par le référendum pour réduire son mandat de sept à cinq an. D’autres voies s’offrent à lui pour respecter sa promesse de campagne. En 2008, le régime du Président Wade avait choisi la voie parlementaire pour modifier la durée du mandat de 5 à 7 ans. Si le Président Macky Sall estime, pour réduire de 7 à 5 ans son mandat, que le référendum est la voie la plus normale, cela ne veut pas dire que c’est une obligation», a précisé Pr Ismaïla Madior Fall.