Le pouvoir engage la guerre pour dégager Wade à la tête du PDS…C’est le coup d’Etat du couple Macky Niasse

Depuis mars 2012, il y a rien de nouveau sous le soleil de l’espace politique. La rupture tant prônée est encore loin de voir le jour. Les plats servis quotidiennement par les politiciens ressemblent fort bien à de la masturbation intellectuelle.
C’est un secret de polichinelle de dire que les politiciens sont des bandits de grands chemins car le dernier putsch parlementaire suffit largement comme exemple.
Cependant, devant l’oppression, la résistance devient une arme conventionnelle.
Depuis son élection au poste de Président de la République, Macky Sall, selon Aïda Mbodji du PDS, n’a jamais cessé d’humilié son père et bienfaiteur Me Wade.
Quant au Président de l’Assemblée Nationale, Moustapha Niasse et sa meute de loups, ils se régalent en invectivant le Pape du Sopi de toutes sortes d’injures et de calomnies.
Mais l’attitude du député Diagne Fada reste la plus haute trahison de l’histoire politique du Sénégal.
Le constat est que nous assistons à une bande de manipulateurs composée d’un voyou, d’un vagabond et d’un vandale prêts à tout pour enterrer une bête politique nommée Me Wade.
La forfaiture perpétrée par ces hommes indignes est loin de connaître son épilogue car le père de Karim Wade détient des bottes secrètes qui peuvent faire mal à tout moment. Malgré leur plan de liquidation, Me Wade et le PDS resteront vivants car telle est la volonté du peuple.
Ce trio de mécréants politiciens ne sauraient faire le poids devant Me Wade qui n’accorde aucun crédit à leur complot indigne et enfantin. Ils ont intérêt à dormir que d’un œil car la riposte et l’offensive du Pape du Sopi seront à la hauteur des humiliations et des injures.
Macky et Niasse ne se souciant guère de la dignité de leur fonction, ils risquent de subir un réveil plus que brutal.
Quand on est né après les indépendances, on doit prendre ses responsabilités tout en refusant d’être le nègre de maison d’un Président d’une Assemblée Nationale composé de crétins.
Quand on est né avant les indépendances, on doit connaître et reconnaître ses limites au lieu de se comporter en corbillard politicien.
Quand on a été aidé, élevé, tété, pouponné, nommé, enrichi… par son mentor politique, le minimum est de rendre la pièce de la monnaie au lieu d’un coup de poignard dans le dos. Rien ne justifie cette haine viscérale que Macky, Niasse et Fada nourrissent envers Wade.
Que ce soit Niasse, Macky ou Fada, tous les trois ont bénéficié de l’amour, de l’affection et des largesses de Me Wade.
Pour un poste où pour de l’argent, Fada ne devait pas accepter le couteau que lui a donné Macky pour égorger son père Me Wade.
Ce qui ronge et fruste le Président de l’Assemblée Nationale Moustapha est qu’il ne deviendra jamais Président de la République a moins que Macky Sall…crève avant la fin de son mandat.
Dans la vie, il y a une ligne rouge à ne pas franchir car nul ne peut échapper à son destin.
Cependant, deux questions méritent réflexion :
– Malgré qu’il ne soit plus Président de la République, pourquoi Me Wade occupe toujours le devant de la scène politique sénégalaise?
– Pourquoi ce défilé incessant des potentiels candidats à l’élection présidentielle à la prison de Rebeuss pour rendre visite à Karim Wade?
Il faut que le Palais cesse de jouer avec le feu car Me Wade n’est pas un homme que des « hold-upeurs, des voleurs et de menteurs » peuvent perturber.
Le Sénégal a toujours été un pays de cohésion et d’union nationale mais tout ceci est en train d’être remis en cause par un homme rendu aveugle par le pouvoir.
Macky Sall est un sournois, un manipulateur et un diviseur dont il faut se méfier.
Il est en train d’installer le pays dans un danger dont il ignore les conséquences catastrophiques. Le chef de l’Etat doit mettre fin au non-respect des règles élémentaires de la démocratie au Sénégal car il est la clé de voûte des institutions.
Il doit se comporter en démocrate et non en dictateur et cesser pousser à bout les populations sénégalaises
Le rôle d’un Président de la République n’est pas de crétiniser une Assemblée Nationale.
Le Sénégal mérite un pouvoir fort et une opposition forte.
L’idiot est celui qui prend le peuple pour un idiot…
Aïssatou Doucouré pour xibaaru.com

2 Comments

  1. L’histoire se bégaye. Oui. Elles se répète.Fada est un traître comme son grand-père qui avait fabriqué la poudre mystique qui avait tué lat dior. Son porte-parole (Ngagne thioro sall)est le petit-fils de demba war sall. Donc le sang de traitre se transmet. Le naturel est le sang. Fada s’allie avec son cousin le fils de béthio thioune.

Les commentaires sont fermés.