Le PDS se réveille timidement et tire sur Macky Sall

Suivre l’exemple du président Wade dans sa combativité pour résister à la dictature.

Le Sénégal ne figure pas encore sur la liste des pays dictateur moderne. Comme par exemple l’Allemagne nazie, la Syrie de Bachar Al-Assad et le Burkina Faso de l’ex-président Blaise comparé. Parce qu’il a fallu qu’un homme comme le président Wade se livre avec arme et bagages depuis une trentaine d’années à combattre l’injustice .On ne peut pas diriger un pays en refusant les contestations et les revendications du peuple. La majorité des sénégalais ont constatés depuis le retrait de président Wade à Versailles la montée en puissance d’une dictature imposée. Macky SALL a utilisé la torture morale sur ses adversaires politiques en l’occurrence le plus redoutable parmi eux le candidat déclaré du Pds Karim Wade. L’injustice que Karim Wade a subit vis à vis de la machine à torture du régime de Macky SALL ne pouvait plus continuée. Les hautes juridictions internationales ont à plusieurs fois dénonçaient  des actes arbitraires pour dénoncer la condamnation d’un candidat qu’on veut écarter de la course à la présidentielle dans son pays. Les manifestations qui ont étés menés par la fédération du Pds France et par les associations et mouvements de soutien a Karim Wade ont aussi permis un ralentissement sur cette montée en puissance d’une dictature qu’on voulait imposer au peuple sénégalais. Au final le président Macky SALL a préféré ouvrir un dialogue avec l’opposition en lieu et en place  des arrestations et emprisonnements habituelles que subissait  l’opposition  en tête le Pds et les karimistes. Dont la plus jeune tout le monde s’en souviens, elle n’avait que 19 ans quand elle a été arrêté et mis en prison. Une étudiante qui ne pouvait même pas se payer le ticket de bus pour se rendre à l’Université Mlle Amina NGuirane. La population sénégalaise est plongée dans une sorte de dépression économique et morale ce qui ne dérange en rien le régime en place qui continu à mettre en prison ce qui osent dénoncés cette réalité. Le président Wade avait cassé  cette dynamique du régime à vouloir imposer une dictature au peule notamment en février 2015 quand  la place de l’obélisque été interdite par le régime dictatorial de Macky SALL pour tout rassemblement.

Jon Birahim pds France