Le PDS France lâche encore un missile contre le pouvoir : « le Mackyisme est la mauvaise utilisation du Wadisme »…

Considérée par Wade comme la fédération du PDS la plus dynamique, la fédération du PDS de France ne rate pas une seule occasion pour tirer sur le pouvoir. Et c’est encore le cas de ce billet du docteur Seck, un illustre militant libéral de France, qui dépeint le pouvoir de Macky comme une piètre copie du Wadisme…Lisez l’intégralité de sa diatribe contre ce qu’il considère comme le « Mackyisme »

MACKY, UN PRESIDENT CATASTROPHE

Chateaubriand disait : « l’ambition dont on n’a pas les talents est un crime ». On est bien d’accord que le « MACKYiSME » n’a rien à voir avec le « WADISME ».
D’ailleurs qu’est ce que le Mackyisme ? C’est, je crois, une utilisation abâtardie de ce qui fut le WADISME politique, ainsi réduit à un opportunisme à la petite semaine, qualifié, à temps et à contretemps, de pragmatisme par une bande de postiches de sa cour.
Je pense que la sévère citation de Chateaubriand que je viens de rappeler s’applique parfaitement à la situation actuelle, après qu’ait été liquidée, avec un cynisme tranquille, ce qui fut une grande idée et une chance majeure pour le Sénégal.
Tant il est vrai que le Wadisme ne se présume pas en gestes et en paroles mais se prouve dans l’action. Et il ne suffit pas, pour y parvenir, de se recueillir périodiquement avec componction dans les réalisations du président Wade dont on a trahi, sans scrupule, sa vision .
La culture présidentielle est si forte qu’à chaque incident ou débat, toute la société politique et journalistique est suspendue aux lèvres du chef de l’état.
Pourtant il ne suffit pas que le président Macky Sall ouvre sa bouche pour que la lumiére soit ; le plus souvent c’est le contraire, tellement le peuple est dans un flou total et absurde. L’exemple qui l’illustre et qui suit toujours son cours, est la gestion calamiteuse du pèlerinage à la Mecque, avant avec 137 pèlerins laissés sur le tapis sans assistance, pendant avec son lot de drame humain et après où se pose le problème de dénombrement exacte des victimes de MOUNA comme si nos autorités ne savent pas compter ou cachent-ils quelques choses au peuple ? L’avenir nous le dira certainement.
Le vrai problème, c’est que les escarmouches se multiplient entre les ministres et celui qui est censé être le chef du gouvernement, le 1 er Ministre ne rempli pas ce rôle. D’une certaine façon, Souleymane Jules Diop en a pris acte puisque c’est à Macky Sall qu’il a réclamé publiquement un désaveu contre son Tutelle Mankeur Ndiaye dans l’affaire planétaire Tamsir faye. Et il n’a rien obtenu, n’a jamais été sanctionné .A contrario il a été promu comme agitateur à la primature.
Le drame de Macky Sall et de son premier ministre est qu’ils n’ont pas gagné le respect de leurs ministres. Ils ont perdu toute autorité devant eux depuis que son épouse Maréme Faye Sall nomme et préside le conseil des ministres (paroles du ministre Magnick Ndiaye).
Macky Sall n’a pas fait le choix d’un homme fort mais celui d’un homme de confort comme premier ministre. Il n’aime pas s’entourer de gens trop brillants, il veut pouvoir les dominer par son habilité et sa plasticité politique (capacité à changer d’avis) .c’est un faux mou, il a peu d’affect et une vision cynique du pouvoir.
Par ailleurs, il se considéré comme le grand prêtre de l’humanité qui condamne quiconque qui ne va pas dans son sens.
C’est d’autant plus vrai que Modou Diagne Fada, Serigne Mbacké Ndiaye et Oumar Sarr (Rewmi) ne diront pas le contraire. Eux qui sont les taupes de Macky dans leur parti respectif.
Pour autant, il se trouve que le président Macky Sall exerce une hégémonie économique et sociale au peuple souverain car, le fort intérieur du peuple est partagé entre le pessimisme et l’échec d’une politique qui leur mène sur le chemin de la décadence de notre tissu social et économique. Le peuple est bloqué à tous les niveaux (Dixit Pr Amsatou Sow Sidibé) et Ahmet Khalifa Niasse de renchérir que « la gouvernance de Macky sall est chaotique ».
Ce que les Sénégalais reproche à Macky, ce sont moins ses mauvais résultats que son incapacité à fixer un cap, un scenario de sortie de crise. Ils ont le sentiment que le chef de l’état ne sait pas où il va et qu’il y’a une espèce de surenchère sur son PSE qui est toujours resté au stade de maquette depuis sa nébuleuse conception.
La maladie du vide éclipse l’intelligence et que Macky Sall doit faire en sorte que son régime épouse le même temps que le peuple.
L’excuse du noviciat ne peut plus être invoqué, l‘argument de l’héritage laissé par Me Wade n’opère plus. Plus le pays s’enfonce dans la crise, plus l’attitude présidentielle paraît déconnecter de l’état moral du pays.
Aujourd’hui, plus personne ne croit en lui, trois ans après la présidentielle, son pouvoir est déboussolé, perclus de doutes. Ce grondement que l’on entend partout, c’est le bourdon, le bruit sourd que fait le cafard carnivore (sic) dans les têtes des dirigeants. Tous les arguments que vous et votre gouvernement répétez à l’envi se fracassent sur le mur des réalités.
Sur la scène internationale, hormis ses Balades, Mr Macky sall a multiplié les échecs et affaibli l’image du Sénégal. Aucune branche à laquelle se raccrocher !
Notre diplomatie, titube à Marseille puis désavoué au Burkina avec un amateurisme déconcertant à travers ses propositions calamiteuses vis à vis du peuple des hommes intègres. La réalité, c’est que la diplomatie de Macky est à l’image de sa politique: molle, touffue et un peu besogneuse. Pour faire court, je peux dire que Macky Sall est plus médiocre que vertueux et il est plombé par son « péché originel » : la négation de son incapacité à diriger ce pays durant sa campagne.
Élu sur ce mensonge, il ne dispose plus de la moindre crédibilité : pas de bon médecin sans bon diagnostic !
Enfin, L’absence d’autorité et de vision du président Macky, dans tous les domaines, est directement responsable d’un climat d’angoisse comme le Sénégal n’en avait jamais connu depuis l’indépendance.
Et si on était dans un film de Walt Disney, on pourrait dire que Macky était sa marionnette !

Dr Seck Mamadou
Cadre Libéral – Paris

9 Comments

  1. durs durs vos propos sur Macky et le mackysme, Doc… -mais hélas, c’ est la triste RÉALITÉ que vous dites sans ambages!!!

  2. C EST TRISTE MAIS C EST LA REALITE. J AVAIS VOTE POUR MACKY MAIS UN MOIS PLUS TARD J AI REGRETE COMME TANT D AUTRES SENEGALAIS D ICI ET D AILLEURS. M MACKY VOTRE CHUTE SERA BRUTALE COMME UNE BOMBE ET TU SERAS LE PREMIER PRESIDENT AU SENEGAL À ETRE EMPRISONNER ET TES VALLETS . CHEIKH KANTE LE PREMIER

  3. les qualificatifs de Macky sont loin d’étre exaustifs;il est à la fois yafouss, mal inspiré et en plus c’est un Has Been invétéré.
    sa méchancheté va le couler inévitablement avec ses ouailles de bande d’incapable.

  4. What a shame whis thé fucking president ! He is our first lady ans his wife our president.that ´s thé true.sharply 2017.

  5. Le mal de ce pays c est notre horde de president a vendu nos institutions aux français. Il s est couché devant Bollore et compagnie qui souille notre économie et pille nos maigre ressources.ce Macky faiblard doit etre traduit après sa chute pour haute trahison,vol en bandes organisé et pour enrichissement illicite qu’il a lui même reconnu en declarant sa patrimoine. Sait and see

  6. Macky c’es un impuissant et manipulateur invétéré qui a pris dans son hameçon des traitres et guignol de la scéne politique comme FADA le minuscule qui pése rien du tout, Sérigne Mbacké NDiaye l’ami des poches d’autrui, Oumar Sarr rewmi qui n’est même pas convaincu par lui même.
    ce régime vient de pisser sur l’assemblée avec à sa tête le grabataire moustapha Gueweul Niasse le cireur de chaussure du Néant Macky, et il fait les sales besognes.
    quel Répuboukki!!!!!

Les commentaires sont fermés.