Le PDS attaque le PDS…Un proche de Wade tape sur les libéraux de Dakar…Des peureux et des racketteurs

Ce samedi 12 Décembre à Paris dans le 19ème arrondissement, c’est dans une salle qui a refusé du monde que la Fédération Pds France s’est réunie. Une réunion pas comme les autres. Effet l’infatigable Meissa Touré, par ailleurs coordonnateur Pds France n’a pas porté de gants pour boxer les responsables libéraux de Dakar.
Les jeunes du PDS sont des racketteurs
Il s’indigne de l’inaction des jeunes du parti alors que leur responsable Toussaint Manga est en prison. D’après lui « on dirait que le parti n’a ni jeunes, ni d’étudiant. « Ils doivent barrer la route, brûler les pneus, et exiger la libération des prisonniers ». Le plus croustillant ajoute-t-il, « les jeunes passent tout leur temps sur viber, facebook, plateaux télé et le Lundi à Reubess ; ce sont des racketteurs ».
Quid des jeunes à Paris ?
Le coordonnateur du Pds n’a pas également manqué d’indexer « le fadaiste » Ibrahima Ndiaye, responsable des jeunes à Paris qui, d’après lui, n’est pas en avant garde du combat pour la libération de ses frères libéraux. Il renchérit : « Ibrahima Ndiaye, tu ne défends pas le parti quand il est attaqué, il faut mobiliser d’autres jeunes au lieu d’être toujours derrière les dames » M. Touré à l’entendre avait le cœur meurtri, la voix grave. Toute l’assistance l’écoutait religieusement.
« Des responsables corrompus »
Dans la continuité de sa diatribe envers l’inaction des dirigeants de Dakar, l’homme de confiance du Président Wade persiste : « les responsables jouent au niveau de Dakar. On n’est pas un parti de contribution, on est un parti de combat. Que ceux qui ne veulent pas se battre, s’en aillent. C’est indigne. Macky Sall est en train de nous endormir. Si le Pds continue ainsi, Macky Sall gagnera les élections ». Pour finir, M. Meissa Touré demande au President Wade de mettre sous tutelle la direction de Dakar.
Pape Sembene pour Xibaaru
Pape.sembene93@gmail.com

9 Comments

  1. Les Pds sont des tapette, les hommes aiment trop draguer les militantes. Ils ne font que dormir.

  2. tout à fait oumar.le combat ce n’est pas en regardant les derriéres….ce n’est qu’une illusion factice mais plutot regarder devant et aller de l’avant par des actions concrétes de pression sur ce Macky, car il ne connait que la confrontation pour respecter l’opposition.
    le combat se gagne sur le terrain.
    à bon entendeur !

  3. Vous remarquerez Pds France, pas de jeunes filles. Elles viennent une fois et ne reviennent plus. Tellement les mecs sont des charognards. Ibrahima Ndiaye est leur President. Kou beug djiguene et tate you reuy!

  4. Mon ex-copain Ibrahima « girafe » Ndiaye yaw tu n’as pas changé. On s’était séparé parce que tu m’avais trompé avec ta cousine Fifi. Si tu veux faire de la politique tu dois devoir contrôler tes pulsions mon cher.
    PS: conseil d’une ex. Fatou Fall depuis Thianaba.

  5. Ibrahima Ndiaye est un vagabond né. Vous avez raison sur toute la ligne dans votre article M. Sembène. Avec des militants comme lui le PDS ne reviendra pas de sitôt au pouvoir. C’est un militant sans conviction, le jeudi soir un de ses m’a dit qu’il soutient Modou Diagne Fada mais n’ose pas l’assumer de peur d’être exclu. Sur Facebook, il drague toutes les karimistes.

  6. Meissa les jeunes du PDS qui sont en prison y sont parce qu’ils étaient dans la rue à manifester. Être opposant en France c’est cool tu peux bien parler

  7. Pape Sembène, vous avez osé dire que beaucoup de militants libéraux pensent tout bas. On vous en remercie. Continuez votre travail d’information. Xibaaru est un gage de démocratie.

  8. Maissa Toure un vas nu pied qui ne se lave meme pas, un sans papier en France. Qui passe son temps a mentir, aucune etude serieise aucun diplome. Lui il ne va pas se battre sa femme est employee par Macky Sall au consulat du Portugal. Demandez a Meissa quel est sont statut en France. Un salopard qui commandite des articles. Ibrahima Ndiaye dou sa morrooom. La prefecture doit le mettre au gnouf bientot ce connard. Wade aime les minables.

Les commentaires sont fermés.