LE PDS accuse Macky d’être un oppresseur qui n’a pas de parole et qui veut se faufiler jusqu’en 2019

Dans un communiqué du comité directeur du PDS, principal parti d’opposition au Sénégal, le Chef de l’Etat Macky Sall est peint comme un dictateur qui ne respecte pas l’état de droit et qui ne respecte pas les décisions de juridictions internationales comme l’avis du groupe de travail des nations unies sur la détention arbitraire qui a exigé la libération de Karim Wade.
Selon le communiqué des libéraux, « Comment peut-on, en effet, prétendre renforcer la bonne gouvernance, consolider l’état de droit et la démocratie en refusant de respecter les décisions de juridictions internationales et d’appliquer les avis du groupe de travail des nations unies sur la détention arbitraire ? ».
Et les libéraux de déclarer le candidat du parti Karim Wade comme un otage entre les mains d’un oppresseur qui n’est autre que le président Macky Sall : « Comment peut-on prétendre élargir les libertés fondamentales alors que le candidat que notre parti, principal parti du pays, s’est choisi pour le représenter à l’élection présidentielle qui était prévue en 2017 reste un otage entre les mains d’un oppresseur qui n’a pas de parole et qui veut se faufiler jusqu’en 2019 ? »
Une occasion pour les libéraux de faire le procès de la démocratie sénégalaise qui a perdu son lustre depuis l’avènement de Macky avec les traques et les emprisonnements tous azimuts. Me Amadou Sall, porte-parole du jour du comité directeur du PDS, s’est longuement appesanti sur les violations des droits de l’homme au Sénégal et les nombreuses incarcérations politiques dont celle de Karim Wade, candidat du parti démocratique sénégalais (PDS)…
« Par les reniements de son Président, notre pays est déconsidéré alors que notre démocratie et nos gouvernants étaient partout donnés en exemple » renseigne le communiqué du PDS lu par Amadou Sall.
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

4 Comments

  1. J’ai pitié de ses gens qui nous donne de la leçon de morale ils oublient que c’est leur père Wade qui est le plus grand homme qui avait déshonoré notre patrie lui qui disait ma waxone waxett lui qui avait violé notre constitution en 2012 et pourtant ses partisans étaient tous d’accord de ses actes je vous conseil de laver votre honneur c’est mieux car avant de dictée une conduite soyez les premiers à respecter cette conduite tous les Sénégalais seront au rendez vous du 20 Mars 2016 pour un OUI massive

  2. MACKY SALL DOIT SUIVRE SON CHEMIN ,EN RENFORCANT LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ESTUN PAS FORT POUR LA SEPARATION DES POUVOIRS DE L’ETAT.
    LES PAYS DE GRANDE DEMOCRATIE ONT APPLIQUE LES AVIS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL .
    MAIS LES SENEGAL SE TROUVE AVEC BEAUCOUP DE POLITICIENS SANS LE STATUT D’UN HOMME D’ETAT .
    MON PRESIDENT RESPECTONS LES INSTITUTIONS MEME S’IL S’AGIT DE PERDRE LE POUVOIR SINON CA VA CREER UN DESIQUILIBRE ENTRE LES INSTITUTIONS .
    SENEGAL DAGNOULAY FAL LUNDI ,MARTI GNANGAY WOUT LOULAY FOLI.
    LE PARTI DES WAKH KAT EST MAJORITAIRE AU SENEGAL CONTRE LE PARTI DU DIEUF .
    WAKH GOUDI WAKH BATHIEUK MAIS A LA FIN C’EST LE TRAVAIL QUI PAYE.

  3. Il suivra son chemin avec des types comme vous mais pas comme President.
    J’ai honte de ces betes de somme comme vous. …

  4. COMME VOUS ETES DE PETITS MOUTONS ET DOUGOUROU QUI SUIVENT LE PRINCE FILS KARIM WADE SANS VERGOGNE.
    DE PETITS CORROMPUS EN PENSANT DE POUVOIR GAGNER DE L’ARGENT DETOURNE .DU PRINCE KARIM ET SA SOEUR ,MADEMOISELLE FESMAN.
    DE 2000 JUSQU’A PRESENT SONT LES MEMES LIBERAUX QUI TIENNENT LES SENEGALAIS EN OTAGE ENTRE CORRUPTION,ARROGANCE ,MANIPULATION,MENSONGE ET AUTRES

Les commentaires sont fermés.