Le Palais et toute sa Presse derrière Fada et sa fronde…Objectif : Affaiblir Wade et détruire le PDS

On aura tout vu et tout entendu. Tous les journaux de ce vendredi ont presque mis l’accent sur le report des procédures initiées par la commission de discipline du PDS à l’encontre de ceux qu’on nomme les « Frondeurs » ou Fada et Compagnie…
Pour ces journaux dont la majeure partie font partie des presses du Palais et dont l’objectif est d’affaiblir davantage le PDS et surtout de ternir l’image de Wade, de réduire son aura et de le faire passer pour un leader fini en mal de reconnaissance au sein de son propre parti, ont fait des titres qui place Wade dans la position de coupable, dans le rôle du persécuteur, et mis Modou Diagne Fada dans la position du vainqueur.
« La reculade du clan Wade », « Wade cède à la pression », « Wade fait reculer sa commission » « Wade Tempère, Fada Hausse le ton »…
Comment Wade qui a toutes les cartes en main peut-il reculer face à une pression. Il n’y a eu aucune pression. Toutes les rédactions de la place ont reçu le même communique de la part du secrétaire général adjoint, coordonnateur national du Pds, Oumar Sarr qui spécifiait clairement que « le médiateur interne du Parti démocratique sénégalais (Pds), a pris l’initiative de proposer au Secrétaire Général national, Me Abdoulaye Wade, de différer les procédures initiées par la Commission de discipline du parti afin de lui permettre de jouer sa partition. Le président Wade ayant marqué son accord, toutes les procédures initiées sont suspendues jusqu’à nouvel ordre »

Et c’est ça une reculade ? Une pression ?
Les frondeurs eux-mêmes avaient décidé de ne pas déférer à la convocation parce que l’accusateur n’était pas convoqué. Le médiateur du PDS, n’ayant pas toutes les cartes en main demande à Wade un report, le temps qu’il entende toutes les parties. Pour la démocratie interne, Wade accepte…
Et toutes les presse du Palais de saisir cette occasion pour lyncher le vieux et faire ressortir Modou Diagne Fada comme le Héros de toute cette histoire…
Cette levée de boucliers des presses du Palais contre Wade en faveur de Modou Diagne Fada cache une évidence : c’est que le Palais soutient Modou Diagne Fada…
Et si Farba Senghor avait raison ?
Et si Serigne Mbacké Ndiaye avait raison ?
Ces deux libéraux ont dit la même chose : de hauts responsables du Palais ont « bouffé » l’argent de Macky.
Et si Fada était un de ces « mange-mil » que le Palais veut à tout prix protéger contre Wade et pour la destruction du PDS ?