Le nouveau mode de financement de y en a marre…(VIDEO)

Depuis l’affaire du dopage de Lamine dans lequel le groupe y en a marre a été impliqué et la convocation dudit groupe à l’OFNAC, les organisations internationales ont trouvé le moyen le plus subtil de financer ce groupe de mercenaires.

Maintenant pour financer Y en a marre, on les attribue des prix avec de fortes sommes d’argent. Comme ça, L’OFNAC et la CENTIF ne pourront rien leur reprocher. D’ailleurs le récent prix que le groupe a reçu. Toute la presse en a parlé :

« Amnesty International vient de décerner le prix « Ambassadeur de la conscience 2016 » au groupe Y en a marre pour son combat pour l’injustice et sa contribution à la cause des droits humains. Et le groupe Y en a marre doit partager ce prix avec les autres lauréats qui sont l’artiste d’origine béninoise Angélique Kidjo et les groupes de militants « le Balai citoyen » du Burkina Faso et « Lutte pour le changement (LUCHA) » de la République démocratique du Congo. Et selon un communiqué de l’ONG internationale de défense des droits de l’homme rendu public hier « Amnesty International a remise 28 mai à Dakar, le prix Ambassadeur de la conscience 2016 » aux lauréats susmentionnés. »

Et avec ce prix, Y en a marre met au moins des millions dans sa caisse pour s’attaquer au régime en place. Il faut remarquer que depuis l’attribution de ce prix, Y en a marre a eu une seconde jeunesse après une longue période de léthargie.

On ne les a pas vu lors du procès de Karim Wade, ni lors du vol du groupe parlementaire du PDS à l’Assemblée, encore moins lors des affaires de faux billets de Thione Seck ou l’affaire des impôts de l’assemblée nationale. Mais depuis le 28 mai, quand ils ont reçu le prix, ils sont devenus comme des athlètes dopés qui ont soif de victoire. On les entend partout.

Il faut faire attention aux prix décernés à Y en a  xalis…Ça ne fait que commencer…Regardez le « sale » Fadel Barro insulter le régime de Macky Sall…Le financement d’Amnesty International est passé par là. Et vous verrez à ses côtés, Alioune Tine qui n’est autre que le responsable Afrique de l’Ouest d’Amnesty International…

Penda Sow pour xibaaru.com