Le milliardaire Peul, Seydou Kane, explique pourquoi il a 3 passeports diplomatiques…Gabonais-Malien-Sénégalais

Seydou Kane, c’est l’homme d’affaires aux trois passeports diplomatiques…Gabonais, Malien et Sénégalais. Il a été interpellé à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle le mercredi 18 novembre dernier, puis placé en garde à vue. L’ homme d’affaires sénégalo-malien installé à Libreville, est poursuivi en France pour« corruption d’agent public étranger, abus de bien social, blanchiment en bande organisée, recel, faux et usage de faux ».
Dans une interview exclusive accordée au journal gabonais « Le Douk-Douk », et repris par « infosgabon.com », le milliardaire revient sur son arrestation à Paris, son avocat Robert Bourgi et surtout ses 3 passeports diplomatiques…
Son avocat
Lors de cet entretien, Seydou Kane tire rageusement sur l’avocat Robert Bourgi qu’il avait constitué pour le défendre et balance longuement au sujet de la lenteur prise pour sa libération. « J’ai noté que mon avocat ne s’activait pas avec empressement pour aller à l’essentiel comme je le lui demandais. L’essentiel pour moi étant ma mise en liberté. Il a fait naître des lourdeurs et des pertes de temps inutiles dans une affaire aussi simple, chose étonnante, pour qui connaît l’entregent de Robert Bourgi qui, je dois le signaler, est mon avocat depuis quelque temps », révèle le milliardaire Visiblement en colère, il lance : « Il ne faisait pas son travail, et c’est justement parce que je ne voulais pas que cette affaire connaisse une surmédiatisation. Ce qui par contre semblait l’arranger ».
« J’ai donc décidé de le congédier puis de prendre un autre avocat qui a conduit le dossier, selon mes instructions, et avec la plus grande diligence », ajoute-t-il. Seydou Kane pour qui « le temps c‘est de l’argent » dit qu’il ne supportait « pas ces temps morts, alors que Robert Bourgi voulait je ne sais atteindre quel but, par sa faute, il y a eu beaucoup d’échos et de commentaires autour de cette affaire ». Ne décolérant pas, il lâche : « Le plus inadmissible c’est que je lui ai versé des indemnités spécialement consacrées à la défense de ce dossier en sus de ses honoraires habituels et il n’a rien foutu, absolument rien. J’ai même eu le vague sentiment qu’il cherchait à exploiter cette circonstance pour se frayer une voie vers monsieur Maixent Accrombessi et peut être même vers le Président de la République, attitude que je trouve déplorable de la part d’un avocat ».
Le Gabonais
Pour son passeport gabonais, il précise, en voulant « lever l’équivoque » : « Je suis devenu gabonais à ma demande, parce que j’aime profondément ce pays et je ne vis donc pas ma citoyenneté gabonaise à moitié ni par opportunisme (…) Je me suis également engagé à faire la promotion du climat des affaires au Gabon dans des forums économiques où se rencontrent les entrepreneurs (…) l’on m’a fait bénéficier d’un passeport diplomatique, pour une obtention rapide des visas ».
Le Mali
S’agissant du passeport malien, Seydou Kane répond : « Le Mali, j’y suis né, mais tout le monde connaît les relations solides de fraternité entre nos deux pays, et le Président Ibrahim Boubacar Keïta m’a fait l’honneur parce qu’il trouvait justement ridicule que je sollicite un visa pour entrer au Mali ».
Le Sénégalais
S’agissant du passeport diplomatique sénégalais, Seydou Kane justifie : « le Président Macky Sall m’a nommé Ambassadeur itinérant pour le Sénégal. Et puis, mes arrières grands parents viennent du Sénégal ». Bref ! Pour lui, tous ces passeports diplomatiques, « ce ne sont que des accommodements de voyage ».

Suivez l’intégralité de l’entretien sur ce lien suivant : http://fr.infosgabon.com/la-verite-selon-seydou-kane/
Source Infos Gabon

1 Comment

  1. Il y a des africains vraiment assez idiots et bêtes de croire qu’un libanais serait de leur côté contre les toubabs. Quelle excès de naïveté.

Les commentaires sont fermés.