Le Mémorandum que le FPDR a remis aux députés de l’Assemblée nationale française…Une première dans l’histoire

Macky est foutu….L’opposition remet un doc aux députés français

Sénégal : recul démocratique, confiscation des libertés et une justice politique au service du Président Macky Sall
Les partis politiques sénégalais, regroupés au sein du Front Patriotique Pour la Défense de la République, section France (FPDR/France) (PDS, REWMI, UCS, AJ, MSU et CD/Bok Guis Guiss) informent la population française et interpellent l’ensemble des parlementaires français particulièrement les membres du groupe d’amitié France Sénégal sur la situation socio-économique chaotique du Sénégal et sur un climat politique instable depuis l’avènement du Président Macky Sall.
Au Sénégal, les droits de l’homme sont bafoués et la justice instrumentalisée par l’exécutif contre toutes les forces politiques ou citoyennes qui s’opposent à la politique du Président Macky Sall. Actuellement nous assistons à des emprisonnements arbitraires et ciblés. Le régime du Président Macky Sall compte plus de 30 Prisonniers politiques membres de l’opposition politique et des mouvements citoyens. Des leaders de l’opposition sont interdits injustement de sortir du territoire national en violation totale du droit national et international (l’arrêt de la cours de justice de la CEDEAO).
La démocratie et les libertés sont confisquées. Tout rassemblement est interdit et réprimé. Les médias libres et indépendants sont muselés et intimidés alors que les médias d’état servent d’instrument de propagande pour le parti au pouvoir. Tout ceci, ravalant l’Etat de droit et la démocratie au niveau zéro.
La mauvaise gouvernance et le népotisme connaissent son paroxysme. Les marchés de gré à à gré sont devenus une pratique courante qui pérennise la corruption, le vol, la fraude et un système mafieux. Le régionalisme, l’ethnocentrisme, voire la patrimonialisation du pouvoir sont désormais les marques de l’actuel gouvernement sénégalais. La famille du Président (la dynastie Faye-Sall) et son clan de prédateurs ont fait main basse sur tout le patrimoine des sénégalais.
L’armée nationale, qui a pour mission de garantir la sécurité et la défense de l’intégrité territoriale du Sénégal, est réduite à une légion étrangère et utilisée à des fins mercantiles par le pouvoir. La décision autoritariste du Président de la République d’envoyer nos soldats au Yémen s’est heurtée à une forte opposition de la majorité des sénégalais et de la classe politique. Son refus catégorique d’écouter le peuple, cache maladroitement les dessous d’une affaire qui apparait aux yeux des sénégalais comme « une location de l’armée nationale », pour financer son projet politique qui tangue honteusement. Sinon, rien ne justifie cette intervention des « Diambars » au Yémen, qui probablement vont servir de chairs à canons pour une guerre d’influence géostratégique entre l’Iran et l’Arabie Saoudite. Le prétexte de défendre les lieux Saints de la Mecque est ridicule et risque de créer un précédent dangereux car l’armée nationale est laïque.
Le FPDR marque sa ferme opposition à cette entreprise périlleuse de participation à une guerre entre pays musulmans sous fond de terrorisme islamiste. Cette position est d’autant plus raisonnable que les conséquences d’une telle participation peuvent être désastreuses pour notre jeune nation.

En définitive, face au désastre social qui règne au Sénégal ; au sentiment d’injustice, d’impuissance face aux épreuves sociales et de l’incompétence du Président Macky Sall à apporter des solutions à leurs problèmes, les sénégalais notamment les jeunes se sentant trahis par le Président, n’ont trouvé autre solution que de braver les mers et les océans au péril de leur vie, pour regagner l’Europe à la recherche d’un eldorado.
Le FPDR section France, conscients que la France est un partenaire privilégié du Sénégal, un pays ami et frère et des liens historiques qui lient nos deux pays, estime nécessaire de sensibiliser le peuple français sur la situation instable du Sénégal et alerter les députés sur des troubles possibles dans ce pays où le France compte des intérêts.
Le Front Patriotique Pour la Défense de la République, section France
(FPDR/France)