Le Khalife des mourides, l’envoyé spécial de Karim et le coup de fil du Qatar…(Part 2)

Karim Wade a dépêché un ancien ministre à Touba pour porter son message au Khalife Général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké. Et il a choisi l’un des meilleurs politicien-talibé mouride pour parler au plus grand guide religieux de l’Afrique de l’Ouest.

Mais les choses ne vont pas se passer comme Karim Wade le voulait.

Ce que voulait Karim

Il voulait parler de vive voix au Khalife Général des mourides…Mais par téléphone.

Karim se trouve au Qatar et la seule voix de communication entre lui et le khalife est le téléphone.

Alors Karim appelle sur le numéro de l’ancien ministre qui est un talibé mouride très respecté à Touba.

Cet ancien ministre est en présence du Khalife, de son chambellan ou Beukeu Nekk (wolof) et un assistant du Khalife.

Il prend le téléphone, écoute Karim et tend l’appareil au Khalife….

Le Khalife lui demande de passer le téléphone à son chambellan ou Beukeu Nekk (wolof).

Le ministre hésite puis dis à Karim au téléphone que le khalife « n’entend pas bien » et lui dit qu’il va lui passer le Beukeu Nekk…Ce dernier réagit aussitôt et dit au ministre que le « Khalife n’a pas de problème d’oreille »…Il demande au ministre de rectifier ses propos.

Le ministre coupe le téléphone et essaie de raisonner le beukeu Nekk très fâché…

L’assistant du Khalife intervient et le Beukeu Nekk accepte de prendre le téléphone…

Et au téléphone, Karim Wade parle en wolof au Beukeu Nekk…

Et ce qu’il dit est très important…

Lisez la suite à la Une de ce jeudi

Penda Sow pour xibaaru.com