Le Grand Serigne de Dakar insulte de « CHIENS » ceux qui critiquent l’Imam de Dakar…Il a eu une réponse cinglante

Lors de sa conférence presse pour défendre l’imam ratib de la grande mosquée de Dakar suite aux propos politiques qu’il a eu à tenir le jour de la Korité, Abdoulaye Makhtar Diop a fait montre d’une arrogance et d’une vulgarité qui ne surprend guère vu sa bouche.

Grand frimeur devant l’éternel, toujours à jouer le lébou fier, le guerrier, malgré son âge avancé. Abdoulaye Makhtar Diop sous le manteau d’un Grand Serigne insignifiant devant la majorité des sénégalais, ne se gêne pas de traiter ceux qui critiquent les sorties politiques de l’imam Alioune Moussa Samb de chiens.

Toujours dans son argumentaire Abdoulaye Makhtar Diop fait dans l’intimidation, comme un éleveur de chiens, il ameute les jeunes de la collectivité lébou, les street fighters lébous comme il l’insinue. Comme si la communauté lébou était une milice prête à en découdre contre les sénégalais patriotes qui n’hésitent jamais à dénoncer les positions politiques égoïstes et affairistes comme lui en premier et son ami imam de la grande mosquée de Dakar.

Si la communauté lébou doit être reconnaissante au président Macky Sall, qu’est-ce que les sénégalais en ont à faire au point d’être taxés de chiens ? Pourquoi cette attitude arrogante et ethniciste pour juste continuer à jouir des largesses d’un président incapable qui n’espère sa réélection que chez des personnalités sans dignité aucune ni crédibilité pour faire voter les gens.

Abdoulaye Makhtar Diop, après s’être âprement battu pour avoir le titre du Grand Serigne de Dakar, maintenant veut revenir dans la politique avec ses grands et lourds boubous sans épaulettes, tel un roi pas encore sédentarisé, il veut être le Grand Serigne moderne avec comme fonds de commerce défendre un président de la république qui manque de communicants crédibles pour convaincre les sénégalais.

Qu’Abdoulaye Makhtar Diop le sache, c’est lui le chien, Grand Serigno, Ancien Ministro, le Sénégal demeure un pays de liberté et quelle qu’en soit la répulsion de la communauté lébou, aucun imam-politicien n’échappera aux critiques.

Tah!
tah85@live.fr

2 Comments

  1. Dafa djangue, wayé déffarou woule. je regrette d´avoir prié une jour dans cette mosquée qui n´est grande que par sa Taille.

  2. La collectivite lebou n’est mele ni de pres de ni de loin aux agissements de ce donne moi de l’argent , je te touche les fesses.Qu’est-ce que Macky a fait pour les lebou ? que dalle | qu’est-ce que Macky a fait pour un demi-lebou ? a suivre…

Les commentaires sont fermés.