Le gouvernement annonce un nouveau Port à Bargny…Wade l’avait dit depuis 2011…Voici la preuve

Xibaaru va vous montrer à partir de faits enregistrés dans les annales de l’histoire, et avec preuves à l’appui que le Palais est encore en train de voler les projets de Wade et d’en faire siens.
Le dernier projet du port de Bargny évoqué par le gouvernement du Sénégal par la voix de son porte-parole en est l’illustration parfaite.
Il y a de cela deux jours, Seydou Guèye le porte-parole du gouvernement annonçait que Macky Sall avait « Décidé » d’ériger un nouveau port multifonctions qui sera à Bargny.
Et Seydou Guèye va plus loin en disant que c’est Dubaï Ports World, considéré comme les amis de Karim qui va réaliser ce port dans le PSE : « cette infrastructure, essentielle pour une croissance économique durable, répond aux objectifs fixés dans le Pse qui vise, entre autres, à accroître la productivité globale de I’économie ».
Macky Sall a décidé de faire le futur port de Bargny dans les objectifs fixés par le Plan Sénégal Emergent (PSE) selon le gouvernement sauf que Seydou Guèye oublie un détail très important : le projet du futur port de Bargny est l’œuvre de Wade. C’est le Gorgui qui en a eu l’idée, l’a mentionné, conceptualisé et conçu…
Xibaaru vous en donbne la preuve…
C’était le mercredi 30 novembre 2011…Wade annonçait la construction du futur Port de l’Atlantique. Dans un article intitulé « Wade promet de construire port atlantic », il est écrit ce qui suit…
« Aucun délai ni une date n’a été avancé par le chef de l’Etat qui promet aux sénégalais la construction « dans un futur proche », un port à dimension internationale et aux normes requises. « Le Port du futur est un dispositif majeur dans ma vision du développement de notre pays. Seulement cet espace où nous comptons faire cette réalisation est déjà étroit pour les grands projets du futur. Cela va nous amener à développer un autre projet. Il s’agit du projet du plus grand port africain ouvert sur l’atlantique qui sera implanté dans la région de Bargny-Sendou à la périphérie de Dakar. Les études vont bientôt être entamées. Nous allons le réaliser avec nos amis des Emirats Arabes Unis. Il ne s’agit pas d’un rêve, mais d’un futur très proche » a souligné le chef de l’Etat. Dans ce nouveau projet, Abdoulaye Wade rassure que le Sénégal privilégie le partenariat privé-privé pour que les populations tirent plus de bénéfices à ce projet. »
Xibaaru vous met le lien pour lire en intégralité l’article sur le nouveau port de Bargny conceptualisé et conçu par Wade…

http://levoyageurbeni.blogspot.sn/2011/11/construction-dun-terminal-conteneur.html?m=1 

Et quand vous aurez fini de lire, vous saurez que Seydou Guèye a encore menti pour faire des effets d’annonce dans les médias. C’est dommage que les thuriféraires ne mentionnent jamais le nom de Wade ou de karim…Mais Macky sait que c’est le Vieux qui est le père de ces idées novatrices…

Penda Sow pour xibaaru.com

5 Comments

  1. PENDA SOW KHANA THIERE DJI DALA DIAPP.
    SI WADE L’A PENSE ET N’A PAS PU LE REALISER ET MACKY VEUT LE REALISER BRAVO C’EST LE SENEGAL QUI GAGNE

  2. mais il aurait été préférable pour Seydou Guèye de ne pas dire que c’est un projet de Macky

  3. Merci, Penda. Wallahi lorsque le peuple sénégalais aura compris la stratégie de mensonges, de manipulations, pour le contrôle de l’opinion, aucun membre du pouvoir ne pourra plus ouvrir la bouche. Parce qu’ils n’ont prévu aucune solution de rechange. Pour ces gens là, rien que le mensonge, ça passe ou ça casse.

  4. Le seul projet (qui n’ a coûté le plus petit kopek à l’ État) connu de Macky Sall qui ait vu quelques jours de concrétisation si l’ on peut dire… est l’ histoire de la baisse des loyers! -Et là, tout le monde connait la ou les suite(s)…
    Mooytoulène projéou Mackyii… weuroul darra!

  5. LE REGIME DE MAKY A HABITUE LES GENS DE PAREILS GONFLEMENTS DE POITRINE AVEC LES PROJETS DE KARIM WADE.MAIS LES SENRLEGALAIS ONT COMPRI MAINTENANT LA MALHONNETETE DE MAKY ET DE SON REGIME JALOUX DE PRONONCER LE NOM DE WADE OU KARIME

Les commentaires sont fermés.