Le Frère d’Abdoul Mbaye trahit Macky Sall et le Sénégal : La Honte sur la Famille

Quand les actionnaires de SONATEL SA étaient convoqués le jeudi 14 avril 2016 à l’Assemblée Générale Ordinaire qui se réunissait à 10 heures GMT à l’hôtel King Fahd Palace à Dakar aux fins de délibérer sur le Projet de résolution 6 qui concernait renouvellement du mandat d’administrateur de Monsieur Cheikh Tidiane MBAYE. L’on était loin de s’imaginer que l’on allait assister à la plus haute trahison du siècle dans l’histoire de l’administration du Sénégal…Et pourtant c’est ce qui s’est passé ce jour-là à l’hôtel King Fahd…

Le mandat

Notre ARI (Agent de renseignement infiltré) à la SONATEL a pu se procurer la résolution qui a renouvelé le mandat de Monsieur Cheikh Tidiane MBAYE pour une durée de 3 ans lors de l’Assemblée Générale Ordinaire. Il est inscrit ce qui suit :

sonatel mbaye« L’Assemblée Générale constate que le mandat de Monsieur Cheikh Tidiane MBAYE arrive à expiration à l’issue de la présente Assemblée Générale Ordinaire.
Elle décide de renouveler le mandat de Monsieur Cheikh Tidiane MBAYE pour une durée de trois (3) ans qui expirera à l’issue de
l’Assemblée Générale Ordinaire qui statuera en 2019 sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2018.
Monsieur Cheikh Tidiane MBAYE dont le mandat a été renouvelé déclare accepter ce renouvellement et précise qu’il n’est frappé d’aucune incompatibilité ou interdiction susceptible de l’empêcher d’exercer les fonctions d’administrateur. »

La trahison

Mais ce que le communiqué ne dit pas et que l’on cache aux Sénégalais, c’est que Abdoul Mbaye est administrateur à la SONATEL pour le compte de la…FRANCE. Eh oui ! Cheikh Tidiane Mbaye, le fils du juge Kébé Mbaye, le frère de l’ancien premier ministre du Sénégal Abdoul Mbaye aujourd’hui président du parti ACT, est aujourd’hui administrateur de la France à la Sonatel….Il défend les intérêts de la France au sein de la SONATEL…Et pourtant cet homme a été le DG de la SONATEL, nommé en avril 1988 par Abdou Diouf et laissé au poste par Wade, pour diriger cette société nationale au nom des intérêts du Sénégal. Et c’est ce même personnage que le Ministre d’Etat de l’époque, Karim Wade avait nommé au poste de Président du Conseil d’Administration de la Sénélec cumulativement avec sa fonction de Directeur Général de la Sonatel…

Et toutes ces nominations étaient faites au nom des intérêts supérieur s de la nation Sénégalaises.

Mais c’était mal connaître le frère d’Abdoul Mbaye…Avec tout ce que le pays lui a donné, il défend les intérêts de la France à la SONATEL contre le Sénégal…Et ce n’est pas seulement au Sénégal car il défend les intérêts de la France dans Orange Mali et Orange Bissau…

Maintenant qu’on sait qu’il a aussi la double nationalité comme son frère, on peut simplement lui dire : Dieureudieuf pour cette trahison…

Penda Sow pour xibaaru.com

 

3 Comments

  1. De 2012 à ce jour, il y a une seule haute trahison envers le Sénégal, c’est celle de Macky Sall par la suppression du décret de taxation des appels entrants. Maintenant, que cette haute trahison en entraîne d’autres, nous nous retenons la cause et non les effets.

  2. @Xeme
    Symbiose des pensées… Votre réaction est mienne. M. Macky Sall est le 1er à donner le signal aux sénégalais en veillant sur les intérêts de la France aux détriments de ceux de son pays le Sénégal.
    Merci.

  3. Le fait de diriger une entreprise étrangère n’est pas synonyme de traitrise. Ce mot est trop fort. Les ¾ des dirigeants de grands groupes multinationaux dans le monde sont dans ce cas. Google est dirigé par un indien. Et l’Inde est fière de voir un de ses ressortissants diriger une telle entreprise de dimension planétaire. Carlos Gone a plusieurs nationalités et il dirige Renault. Il y a des milliers d’exemples.
    Aux USA tout comme en Europe la plupart des multinationales étrangères ont des dirigeants locaux.
    Et puis combien y a-t-il des grandes entreprises 100% sénégalaise ? On les compte sur les doigts d’une main. Et ces entreprises sont toutes dirigées par des membres du parti au pouvoir. Que ce soit sous Diouf que sous senghore,Maky et Wade.
    Arrêtons ce nationalisme étriqué à l’heure de la mondialisation. Quand on est un pays qui est incapable de créer de toute pièce une entreprise de dimension mondiale, on ne doit pas interdire à nos ressortissants d’y travailler. Si Sonatel choisissait de mettre un français à la place de ce Sénégalais on va crier pour le taxer de colonialiste qui sous-estime nos experts locaux. Je dirai bravo au frère d’Abdoul Mbaye

Les commentaires sont fermés.