Le fiasco de l’Etat du Sénégal dans l’affaire Karim Wade…Pourquoi tout faire en France ?

C’est comme si le Sénégal n’était pas un pays souverain. Pour faire comprendre à l’opinion nationale et internationale les tenants et les aboutissants de l’Affaire Karim Wade, point n’était besoin de déplacer les avocats de l’Etat du Sénégal au bord de la Seine pour une séance d’explication à travers une conférence de presse qui n’aura duré que deux heures de temps. Cette conférence de presse aurait pu être faite à Dakar comme l’ont fait les avocats de Karim Wade pour démonter les arguments des avocats de l’Etat du Sénégal qui se vantaient d’avoir récupérer plus de 27 millions d’euros de biens mal acquis. Les effets ont été les mêmes. Les agences de presses internationales (AFP-APA) et les médias nationaux et internationaux ont relayé les infos de la conférence de presse des avocats de Karim Wade.

Mais pourquoi, l’agent judiciaire de l’Etat qui est le défenseur de l’Etat et ses avocats ont tenu cette conférence de presse à Dakar plutôt qu’au Sénégal ? Que visaient-ils ? Quelle était leur cible ? Ils visaient la France et leur cible était l’opinion internationale à commencer par le France. Donc cette opération n’était qu’une campagne de Com’ en cette veille de référendum.

Foutaise !

Payés par le Sénégal avec l’argent du contribuable sénégalais, l’agent judiciaire de l’Etat et les avocats du Sénégal s’en foutent de ce peuple qui se sue pour leurs honoraires et vont jusqu’en France pour séduire l’opinion international au lieu de rendre compte à celui que les paient. Et ce qu’il faut rajouter c’est que le cabinet de Com’ qui a organisé tout ce théâtre est français et la facture a été salée…Encore aux frais du contribuable. Pauvre Sénégal et pauvre peuple ! Tout notre argent sert à faire comprendre à la France ce qui ne va pas CHEZ NOUS…Mais la France, ce n’est pas CHEZ NOUS…

CHEZ NOUS, c’est le Sénégal !

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

 

3 Comments

  1. Ne pas occulter l’histoire en feignant d’oublier que la première plainte a été celle de Macky Sall contre Karim, en France. Elle a été classée sans suite par le tribunal de Paris. Le ministre Sidiki Kaba avait annoncé une deuxième plainte qui n’a pas eu lieu.
    Et ne surtout pas oublier que le point départ de Macky pour aboutir à la présidence du Sénégal a été la légion d’honneur française de 2008. A toute fin utile. la souveraineté du Sénégal ne se fera pas avec Macky.

  2. chassant d’avance que la plainte de Karim serait déclarée recevable, ils sont essayer d’anticipés pour amoindrir les dégâts

  3. Le voleur Macky Sall fait pas la fierte du Senegal… Qui va fait confiance à un monteur comme lui? On a jamais eu un PRÉSIDENT aussi mauvaise…!

Les commentaires sont fermés.