Le deal Macky-Wade pour faire de Karim, le chef de l’opposition et…Enterrer le danger Idrissa Seck

Y a-t-il un deal entre Wade et Macky pour la libération de Karim Wade et l’apaisement du champ politique ? Plusieurs observateurs sont d’avis qu’il y a urgence pour la décrispation. Et la seule solution pour y arriver serait la libération de Karim Wade. Nos confrères de Rewmi avancent déjà des négociations secrètes. Mais selon nos sources, si cette libération de Karim est envisagée par le Palais et d’en faire le chef de l’opposition, ce serait dans le seul but de détruire politiquement Idrissa Seck qui représente un véritable danger pour Macky Sall

Le deal

« Aujourd’hui pourtant, un léger vent de décrispation souffle dans les rapports entre Wade et Macky. Le président Sall serait favorable à un rapprochement et aurait même béni des médiations dans ce sens. Mieux, l’un de ses principaux lieutenants en la personne de Souleymane Jules Diop, avait, tout récemment fait savoir, qu’il serait favorable à la libération de Karim Wade. Il semble aussi que toutes les circonstances soient réunies pour cette libération. « Ceux qui disaient non au sein du pouvoir y sont aujourd’hui favorables » révèle nos confrères de Rewmi
« Or, comme tout le monde le sait, Karim est le prochain candidat du Pds et probablement, son futur Secrétaire général. C’est dire qu’il pourrait, s’il sortait de prison maintenant, revendiquer le poste de chef de l’opposition, une éventualité qui fera grandement plaisir à son père et à ses alliés. Du coup, le rapprochement avec le pouvoir de Macky pourrait être possible. La décrispation est en marche. Elle est d’autant plus souhaitable que le Sénégal qui est candidat au Conseil des droits de l’homme de l’Onu pour la période 2018-2020 n’a aucun intérêt à continuer à ignorer les avis de cette institution internationale. Car, si cela devrait être le cas, sa candidature et bien d’autres opportunités pourraient être compromises. En tout état de cause, les bonnes volontés pour ce rapprochement ne manquent pas. Même le footballeur El Hadji Diouf a offert ses bons offices. Le pouvoir, ragaillardi par la victoire du Oui au référendum semble moins frileux et plus ouvert au dialogue ». selon Rewmi…

Le danger Idy

Idy président, c’est Macky Sall et toute sa clique qui se retrouvent en prison. Et Idy chef de l’opposition, c’est l’enfer pour le régime en place.

Donc cette stratégie du pouvoir qui concerne à libérer Karim et le propulser à la tête de l’opposition peut être payante car elle permettrait au pouvoir d’enterrer définitivement Idrissa Seck qui semble être plus un danger pour Macky que Karim ne le serait.

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

3 Comments

  1. En tout cas une certitude: depuis 2012, Macky Sall travaille pour Karim. Je l’ai souvent répété en précisant que cette vérité n’est à portée de fanatisés. Non seulement Macky travaille pour Karim, mais il a fait travailler pour Karim les plus grands ennemis de Karim (les Jules Diop, Latif, Madiambal), il a fait travailler sa justice constituée par tous les membres de la CREI, il a fait travailler pour Karim tous ceux qui ont accepté de jouer le rôle de témoin à charge durant le ridicule procès de la CREI. Certains ont commencé à comprendre le sale rôle qu’ils ont eu à jouer dans la ridicule pièce de théâtre. Macky a travaillé et fait travailler pour Karim par une seule stratégie: le mensonge flagrant à faire répéter de façon publique à tout ennemi de Karim bien affiché.Parce qu’une chose est certaine, le mensonge finit toujours par tomber de façon flagrante.Alors de cette certitude on choisit un mensonge flagrant et on fait de sorte à y accrocher ( au point de s’y identifier) tous les ennemis connus de Karim. Il ne reste plus alors qu’à attendre avec le temps, tous ces ennemis qui se sont identifiés au mensonge disparaîtront avec lui.
    Seulement, je suis très loin de croire que Macky Sall le fait en connaissance de cause. Macky lui même fait partie de ceux qui se sont identifiés au mensonge. Ce que nous percevons actuellement n’est qu’une prise de conscience par Macky de tout ce qu’il a fait depuis 2012 et qui le bloque dans tous les secteurs de la vie. Il n’a comme je le disais que deux issues: le ridicule ou la dictature. Il cherche à s’en tirer sans être ridicule. C’est ce qui fait qu’il accepte de Ablaye Mbaye Pékh ce qu’il a refusé aux khalife des mourides, celui de la famille Tall, celui de Ndiassane et au porte parole de la famille tidjane. C’est simplement parce qu’il ne voit plus d’issue.

  2. Si cet article est fait pour préparer l’opinion à une éventuelle libération du criiminel économique le plus confirmé dans ce pays, faites. Un gars qui vole des milliards et des milliards, au bout de quelques mois en prisons on le relâche? La traque doit plutôt continuer pour mettre hors d’état de nuire tous ces chapardeurs de la république.

  3. Vivement pour la poursuite de la traque des bien mal acquis;c’est une demande sociale non encore entièrement satisfaite.Que ce criminel financier et économique purge sa peine de poule et que les autres criminels soient traqués sans pitié!

Les commentaires sont fermés.