Le Conseiller en communication de Macky fait embaucher un danseur de Mbalax au Palais

« Nous n’avons pas de problème de personne avec Lionel, mais le Sénégal est plein de photographes talentueux, je crois que la Présidence pouvait lancer un appel d’offres et chacun aurait eu alors la possibilité de montrer ce qu’il sait faire. Mais la présidence pouvait se passer de ce parachutage » tel est le coup de gueule de l’Union nationale des photojournalistes du Sénégal par la voix d’Aliou Mbaye, le secrétaire général. Cette phrase est suffisante pour résumer le malaise qui règne au Palais depuis l’arrivée de Lionel Mandeix. Le Président Macky s’est loué les services de ce nouveau sorcier blanc qui vit au Sénégal depuis quelques années. L’homme est connu pour être un photographe de mannequins et un monteur de clips Mbalax. Le photographe est un ami de Mamadou Thiam (entouré), cet « autodidacte » qui gère la communication du Président de la République et qui est devenu le valet attiré de la Première Dame. Le « clipeur » est connu pour être un danseur hors pair de mbalax dont il aime tourner les clips. Depuis son arrivée, c’est la grogne et les grincements de dents à n’en plus finir de la part de ses collaborateurs photographes du Palais. Son parachutage ne plairait pas à ses confrères qui se sentent frustrés vu les avantages et largesses dont il bénéficie. Le toubab serait-il plus méritant que les photographes sénégalais très professionnels et très dévoués à la tâche? En tout cas la Présidence s’est offert les services de ce  » professionnel de l’image  » nommé Lionel Mandeix tout en tentant de l’imposer de force pour un meilleur angle de traitement des photos du Président Macky Sall. Mais les journalistes locaux grincent des dents et parlent de clientélisme, de favoritisme et d’injustice. Son arrivée a créé un mécontentement, un désordre voire une guerre totale au Palais. Non seulement il touche dix fois que les photographes habituels mais ce qui irrite ses collègues c’est que le toubib est loin d’être un professionnel. Lors du dernier déplacement de Macky à Saint Louis, un photographe l’avait traité de grosse gueule quand Lionel a voulu lui donner une leçon de prise de vue. A suivre…
Sidy Niang pour xibaaru.com