Le Camp de Karim Wade s’inquiète de la présence d’un commissaire douteux à la DAF de la Police

Prémices d’un referendum douteux!
Le Sénégal s’apprête à organiser pour la quatrième fois depuis son indépendance un référendum constitutionnel ce 20 mars 2016. En effet, la particularité de ce référendum est qu’il se tient au moment où notre riche histoire politique vient de subir une profonde blessure à cause du procédé inélégant utilisé par les tenants du pourvoir en place. L’histoire retiendra pour toujours que le pouvoir a agi seul, sans aucune concertation ou implication de l’opposition, sur une question essentielle qui concerne notre charte fondamentale.
Aujourd’hui, la première question que je me pose est la suivante : Est-ce qu’Abdoulaye Daouda Diallo, maitre d’œuvre de cette élection fera mieux que ses devanciers Amadou Clédor SALL, Abdoulaye Fofana et le Général Mamadou NIANG ; qui ont eu à organiser les referendums de 1963, 1970 et 2001 ?
D’emblée, je répondrai par non. Comment en effet ne pas avoir en tête que c’est l’acteur politique et le Coordonnateur Départemental de l’APR de Podor qui organise sous la dictée du Président de l’APR Macky SALL ?
Le citoyen que je suis, fonde son doute et son scepticisme sur les différents actes que Monsieur Abdoulaye Daouda DIALLO et son patron viennent de poser à la veille d’une consultation aussi importante pour notre devenir.
Tous les observateurs conviennent qu’il existe un vide juridique notoire en matière d’organisation de référendum au Sénégal, mais il est généralement admis par tous qu’un référendum peut être considéré comme une élection générale. Dans ces conditions, les mêmes mécanismes en vigueur pour une élection générale lui sont applicables.
Et, l’un des éléments essentiels de ces mécanismes est la concertation avec l’ensemble des acteurs politiques pour obtenir un minimum de consensus sur les règles du jeu. Malheureusement, pour la première fois depuis notre indépendance, Macky SALL et son régime ont agi seuls du début jusqu’à la fin du processus qui doit nous conduire au scrutin du 20 mars prochain. Cette manière de faire constitue une violation grave du protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance que notre pays a ratifié en juillet 2004 alors que l’actuel Président était Premier Ministre de Abdoulaye WADE.
Tout le monde se souvient du tôlé soulevé, il y a quelques mois par le maintien en activité des cadres retraités de la Police Nationale et du Ministère de l‘intérieur que sont les commissaires de police : Mafall FALL, Demba SARR, Abou DIOP, Moustapha Elimane SALL et un certain Ibrahima DIALLO.
En effet mes craintes se sont précisées lorsqu’au cours du conseil des ministres du 19 octobre 2015, vous avez procédé au remplacement de tous ces vaillants cadres pour des retraites bien méritées à l’exception du Commissaire Ibrahima DIALLO toujours à la tête de la très stratégique DAF (Direction de l’Automatisation des fichiers) malgré son statut de retraité. Cette discrimination en faveur du commissaire Diallo intervient dans un contexte pré-électoral, mais aussi et surtout dans un contexte où nos cartes Nationales d’Identités sont arrivées à expiration ?
Non, je ne connais pas le commissaire Diallo, mais l’acteur politique que je suis, se doit de rappeler que cet homme qui bénéficie aujourd’hui de la confiance de Macky SALL chantre de la gouvernance sobre et vertueuse, a été épinglé par le rapport 2009 de la Cour des Comptes pour des faits de gestions très graves. Dans ce rapport toujours accessible, la Cour des Comptes avait même recommandé sa traduction devant les juridictions compétentes ; ce qui avait expliqué son passage à la DIC pour audition.
Je me souviens également qu’il avait été nommé DG de la Police Nationale pour une période de moins de 24 Heures en remplacement de Codé Mbengue. Ibrahima Diallo est aussi présenté comme un proche de l’ancien ministre de l’intérieur Ousmane NGOM, ce qui avait poussé l’opposition d’alors dont Macky SALL a été un des portes parole à réclamer son départ.
Qu’est ce qui a donc subitement changé pour qu’un homme de main d’Ousmane NGOM même à la retraite soit maintenu en fonction ? Pour répondre à cette question, on ne peut ne pas relever qu’Ousmane NGOM a disparu comme par miracle de la fameuse liste des 25 personnalités traquées par la CREI.
Par la seule volonté de Macky SALL qui a le pouvoir exorbitant de mettre sous le coude des dossiers judiciaires, Il est devenu fréquentable au point d’avoir le privilège de recevoir la visite du Président SALL pour des condoléances à la suite du décès de son frère (paix à son âme).
Pourtant en aout 2012, le même Macky SALL s’était contenté d’un simple coup de fil, lorsque’Ousmane NGOM avait perdu sa maman ? Il ne faut pas alors s’étonner qu’Ousmane NGOM qui n’a toujours pas démissionné du PDS soit devenu subitement l’un des chantres du OUI pour le referendum du 20 Mars prochain. Voir ce brillant article des journalistes Barka BA et Daouda MINE paru dans le journal l’obs du 29 Mars 2011.http://www.seneweb.com/news/Politique/comment-wade-laquo-securise-raquo-la-presidentielle-de-2012_n_43085.html
En outre, en violation de l’esprit du protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance, Macky SALL, Abdouaye Daouda DIALLO et le pouvoir actuel ont procédé lors des conseils des ministres des 17 et 24 février derniers à des mesures suspectes concernant le commandement territorial avec le remplacement et le changement de 5 gouverneurs de régions, 11 Gouverneurs adjoints et 16 Préfets à moins d’un mois de la tenue du référendum.
Nos craintes sont d’autant plus justifiées qu’en plus de l’absence de concertation, vous refusez de publier le fichier électoral, avez choisi vous-même les couleurs des bulletins et vous êtes les seuls à connaître le nombre de bulletins que vous allez imprimer. La CENA en charge de veiller sur la régularité du scrutin semble être prise de cours, car par faute de moyens et de préparation, elle va s’appuyer sur les ambassades et les consulats que vous avez « peint en marron » pour faire le job à sa place.
Voilà autant de raisons qui me font dire que, nous allons vers un référendum douteux à cause des nombreuses intrusions dans le dispositif électoral.
A la classe politique notamment ; l’opposition et à la société civile, je lance un appel à travers ce texte afin de faire bloc pour le départ à la retraite de cet intrus dans le dispositif électoral, mais aussi pour le respect strict du choix des sénégalais que nous sommes au soir du 20 Mars 2016.
Alinard NDIAYE
Coordonnateur National du MLK
Karimiste à vie
boursaloum@gmail.com

2 Comments

  1. Serigne Longuor Mbaye, conseiller rural à Taïf : « Wade a transformé Touba en ville maçonnique…
    Serigne Longuor Mbaye, conseiller rural à Taïf : « Wade a transformé Touba en ville maçonnique… »
    l est conseiller rural (libéral) dans la communauté rurale de Taïf. Militant actif du PDS depuis 1978, Serigne Longuor Mbaye a également été un proche collaborateur de Serigne Mbacké Gaïndé Fatma. Il connaît bien Wade, mais vient de démissionner du PDS. Il en explique les raisons. Ceci, en soutenant mordicus, que le pape du Sopi a trahi tout le monde, en commençant par la famille de Serigne Touba. Expliquant que Wade a détruit le Sénégal et la ville Sainte, selon lui, Touba est transformée en ville maçonnique. Tous les signes s’y trouvent, renseigne Longuor Mbaye. Non sans indiquer que le régime de Wade tombera en 2012, sans effusion de sang. Il évoque des connaissances mystiques, fondées sur les pratiques de l’islam et la convergence de prières pour le départ imminent de Wade et de son régime. En fait, il a tout dit… Entretien !!!
    Pouvez-vous vous présentez à nos lecteurs ?
    Je m’appelle Serigne Longuor Mbaye. Je suis responsable politique. Je suis également conseiller rural et président de la commission financière de la coopération inter-rurale de Taïf. Non sans indiquer, que je suis le président du mouvement « Beug Sa Rew » (Aimer son pays). Nombre de personnes, vivant au Sénégal comme à l’extérieur, peuvent en témoigner. J’habite dans la localité de Longuor. Et, ceux qui connaissent bien l’histoire de notre pays, pourront dire beaucoup de choses de Longuor. Je vous rappelle que Maba Diakhou Bâ, Lat Dior Diop, Demba War Sall, entre autres, y fait ont leurs études.
    Etes-vous libéral et pouvez-vous nous dire depuis quand militez-vous au PDS ?
    Cela fait plusieurs décennies. Mais, je vous dis tout de suite que je regrette ce compagnonnage. Car, il faut rappeler que les communautés rurales qu’il (le PDS : ndlr) avait gagnées, entre les réformes de 1976 et 1978, je faisais partie de ceux qui l’avaient mené à la victoire. Pour être plus précis, c’est la communauté rurale de Taïf. Mais, tous ceux qui ont eu à aider Me Wade à s’imposer politiquement, ce ne sont que des regrets. Et, je vous répète, encore, que je lâche le PDS qui est en fin de règne. Wade a l’habitude de dire, que c’est Serigne Mbacké Gaïndé Fatma qui l’a aidé à implanter son parti et à gagner la communauté rurale de Taïf. Moi, je faisais partie de ces jeunes qui ont soutenu Wade. Encore une fois, je regrette un tel fait et je suis certain que si Serigne Cheikh était encore de ce monde, ce serait également le cas. Abdoulaye Wade a trahi tout le monde. Il a surtout trahi Serigne Cheikh Gaïndé Fatma.
    Quelles étaient vos relations entre vous, Serigne Cheikh et Wade ?
    Il n’y avait aucune relation particulière entre Wade et Serigne Cheikh. Je peux dire, qu’il avait la chance d’écouter ce que cet homme de Dieu disait. C’est tout simplement cela. Car, le marabout de Taïf avait une grande vision et aimait son pays. C’est pourquoi, il avait regroupé le groupe de Cheikh Anta Diop ou Abdoulaye Wade qui venait le voir nuitamment, pour bénéficier de ses conseils. C’est pour dire qu’il croyait aux intellectuels de son pays.
    Pourquoi autant de regrets ?
    Il a trahi son monde. Serigne Cheikh, qui était très diplômé, a aidé tous ceux qui pouvaient l’être. C’est le cas de Wade. Mais aujourd’hui, Wade n’a aidé aucune personne que le vénéré marabout lui avait présentée. Wade pouvait bien en choisir quelques-uns, uniquement pour honorer la mémoire de cet homme de Dieu. Car, ils sont tous bardés de diplômes. À eux seuls, ils peuvent gérer tout un gouvernement. Mais, je vous dis que Wade a complètement détruit le pays. Il a tout détruit. Maintenant, dire qu’il est mouride ou pas, je refuse de me mêler à ce débat. En tout cas, venait à Touba et vous verrez qu’il a détruit cette ville sainte. Je dis tout haut, qu’à Touba, il n’y a que des signes de franc-maçonnerie. À l’entrée de Touba, la communauté rurale qui est en construction, les signes sont bien visibles. Le fameux œil et les autres formes, y sont bien visibles. Pour votre information, c’est la communauté rurale de Touba-Mbacké.
    Je demande au khalife général de réagir très vite, sinon Wade poursuivra son œuvre de destruction de la Sainte ville de Serigne Touba. Il a tout mélangé, par l’utilisation de milliards. Serigne Moustapha Saliou Mbacké a eu à le rappeler. Ceci, en disant que la religion de Satan se pratique actuellement par l’argent. La faute à qui ? Nul autre que Wade. En y regardant de très près, vous verrez que les histoires de grands travaux ont rassemblé les plus grands voleurs de ce pays. Et, grands projets équivalent à grands truands. Je pensais le contraire mais je ne savais pas que pour voler, il fallait entreprendre de grands travaux. Toutes ces grandes infrastructures sont réalisées pour voler, et voler encore et toujours. Même, Serigne Saliou, là où il est, regrette d’avoir soutenu Wade avec des prières. Je prends à témoin Serigne Moctar Diakhaté. Quand Wade avait gagné l’élection de 2007, les gens parlaient d’affaires de Djinns. Mais, les gens oublient que le saint homme avait fait des prières très prononcées pour Wade. Encore une fois, le chambellan de Serigne Saliou peut en témoigner. Lui, moi et Serigne Saliou, sommes au courant de tels faits. Mais, Wade a oublié ce dernier depuis qu’il a quitté ce bas-monde. Il ne prononce même plus son nom. L’autre vérité, il s’est séparé de Moustapha Sourang. Il faut lui rendre grâce ou le faire pour son fils. À défaut, il te met à la porte. Un véritable acte de trahison, à l’endroit de Serigne Saliou qui lui avait demandé de prendre bien soin de Moustapha Sourang. Alors, je prie Dieu de nous débarrasser très vite de Wade. Et, il va tomber.
    Apparemment vous êtes sûr que Wade va tomber en 2012…
    J’en suis certain. Il a plus de quatre-vingts ans. Dans ce cas, allons-nous voter pour quelqu’un de cet âge, tout en étant sûr qu’il ne terminera pas son mandat. Sans parler des conséquences qui peuvent en découler. Je ne sais même pas s’il sera candidat. Ce n’est pas du tout sûr. En tout cas, s’il est candidat, les jeunes ne voteront pas pour lui. Le peuple n’a plus confiance en lui, car, son seul vœu est de faire de son fils son successeur. J’en profite pour dire à Karim Wade de toujours se souvenir de Michel Gbagbo, lorsqu’on l’acheminait en prison. L’autre chose, Abdoulaye Wade est entouré par des opportunistes qui sont à la solde de son fils. Mais, je rappelle qu’avec les moyens de communication qui existent actuellement et le niveau d’information de la population, même avec des milliards, personne ne votera pour lui. Les gens prendront son argent, mais une fois dans l’isoloir voteront pour un autre candidat.
    Parce qu’il ne le mérite pas. Je dis à tout le monde que voter pour Wade, c’est voter pour un inconnu. Car, nul ne sait qui sera son successeur. Son fils en tout cas, est en pôle position. L’autre chose que j’ai déjà évoquée, est ce qui s’est passé entre lui et Serigne Saliou. Je vous disais tantôt que Serigne Moctar Diakhaté et moi-même, sommes au courant des secrets de la prière faite par le saint homme, que seuls ceux qui ont atteint les degrés les plus élevés du soufisme connaissent. Une telle chose ne se passera plus jamais, car Wade a trahi tout le monde. Il n’y a pas un seul fils de Serigne Touba qu’il n’a pas trahi. Je l’ai déjà dit à Longuor, il y a plusieurs mois. Je rappelle que c’est dans ma localité que l’on faisait les rois. S’il y avait des doutes sur la bonne foi de du prétendant, jamais il ne devait roi. C’était ainsi. Donc, si je dis que Wade va tomber, il faut me croire. J’en profite pour lancer un appel à tous ceux qui sont dans le PDS de ne pas y rester, parce qu’ils ont peur. Qu’ils n’hésitent plus, parce que le régime de Wade va tomber en 2012. Wade et son fils quitteront ce pays dans la paix. Aucun problème ne sera noté. L’autre vérité est que Karim Wade n’est attendu que dans des projets qui drainent des milliards. C’est un Français qui va rentrer auprès des siens, parce qu’il n’aime pas le Sénégal et ne s’intéresse qu’à l’argent. La meilleure des preuves est la liquidation de tout Sénégalais qui a réussi à mettre quelque chose sur pied.
    À vous entendre parler, l’on a l’impression que Wade a trahi tout son monde, surtout la famille de Serigne Touba. Pourtant, il réclame son Mouridisme. L’est-il véritablement ?
    L’on peut bien être mouride de nom et dire qu’untel ou un tel autre, est son marabout. Mais, la question que l’on doit se poser est de savoir comment doit-être le disciple mouride ? Le mouride n’est rien d’autre qu’un musulman qui suit la trace du prophète (PSL). Dans ce cas, je dis que Wade n’est pas un mouride. Je le dis parce qu’il a détruit tout ce que Serigne Touba a construit. Ceci, avec tous les signes maçonniques qui sont dans la ville sainte. La seule chose que nous regrettons est qu’il se réclame du Mouridisme.
    Que comptez-vous faire pour le départ de Wade ? À tous les niveaux…
    Tout est prêt pour le départ de Wade. Il ne sera jamais réélu en 2012. C’est une chose impossible. En tout cas, à un niveau purement spirituel, nous avons pris toutes nos dispositions pour le faire partir. C’est pour vous dire qu’il ne sera plus jamais Président du Sénégal. C’est fini ! Aussi, tout ce que je viens de vous dire, je le mettrais dans des CD, sur Internet. Je composerais des poèmes en donnant des points exacts, en me basant sur le saint Coran, sans oublier de rapporter des propos du prophète Mouhamed (PSL). Donc, soyez certain que je me baserai uniquement sur l’islam, en prenant exemple sur le riche parcours de Serigne Touba qui n’a œuvré que pour le triomphe de notre religion. Ce sera l’occasion pour participer à l’éveil des consciences. Pour que tout le monde puisse comprendre le jeu de Wade. Car, il est en train de détruire la ville sainte, fondée par Serigne Touba, et également le Sénégal. Les Sénégalais doivent aussi savoir que l’unique chose qui intéresse Wade, c’est sa famille. Sa femme et ses deux enfants. Regardez. Les sept merveilles, la case des tout-petits, le monument de la Renaissance, tout est relatif à la franc-maçonnerie. Je dis bien tout !
    Et, il y a investi des milliards. Des choses qui n’ont aucun intérêt particulier, pour la population sénégalaise, de manière générale. Il a lâché tout le monde et c’est Pape Diop qui va suivre. Par la même occasion, je demande au khalife général des mourides de détruire l’œil maçonnique qui est à Touba. Ce que tout le monde peut voir. Je fais appel aussi à Serigne Modou Lô, qui contrôle tout ce qui se passe à Touba, pour détruire tous les signes maçonniques qui s’y trouvent. C’est la religion de Satan comme l’a déjà dit Serigne Moustapha Saliou. Je vous informe, une fois de plus, que je ne suis plus conseiller. Je démissionne de toutes mes fonctions électives et du Parti Démocratique Sénégalais (PDS : ndlr). Maintenant mon parti politique est le Sénégal. Je suis prudent pour ce qui concerne les autres potentiels présidentiables. Pour le moment, le seul travail qui vaille c’est le départ de Wade du pouvoir.

  2. Mais ki kan la ? Tu es en retard de 05 ans ! On ne parle plus de wade ! On parle de Macky et tu nous ramenè des élucubrations concernant Wade ! C’est pas possible !

Les commentaires sont fermés.