Le Banditisme, le gangstérisme et « matayétisme » sont les règles à l’Assemblée Nationale avec Niasse

 » Tu agis tu meurs. Tu n’agis pas tu meurs. Alors autant agir et mourir  »
Le comportement des députés de la majorité est à dénoncer sur les plus hautes tribunes. Leur attitude n’est rien d’autres que du vagabondage parlementaire commandité par le Président de la République et par son subordonné le Président de l’Assemblée Nationale.
L’opposition parlementaire est dans son droit le plus absolu de bloquer le fonctionnement de l’Assemblée nationale face au régime du Président Macky Sall qui veut leur imposer un coup d’état parlementaire.
En véritables lions, ils ont perturbé les travaux des commissions dirigées par les députés de la majorité. Résultat : ils ont reçu coups de poing, des coups de tête, des coups de pieds et des  » saga ndèye « .
L’acte des amis de Niasse dans l’Hémicycle est d’honorer le pays mais puisque le Palais a donné des ordres, ils s’en foutent des conséquences.
S’opposant et refusant que leurs droits parlementaires ne soient piétinés, les députés de l’opposition ont été agressés par leurs collègues du pouvoir.
L’ambiance était électrique. Les députés de Macky Sall qui ont pris à partie Oumar Sarr, Woré Sarr, Thierno Bocoum et Mamadou Diop Decroix en les insultant et en les agressant sauvagement, semblent oublier leur véritable rôle.
Des micros ont même été arrachés de leur pupitre pour servir d’armes et de matraques.
En effet c’est au moment où le ministre de l’Environnement et maire de Kolda, Abdoulaye Bibi Baldé prenait la parole, que Omar Sarr du PDS, Mamadou Diop Decroix, Thierno Bocoum ou encore Me El hadj Diouf ont fait irruption dans la salle pour perturber la séance à force de sifflets et chahuts. Un assaut s’en est suivi, obligeant le ministre à lever la séance.
Ce qui s’est réellement passé à l’Assemblée Nationale que Niasse considère comme sa propriété privée est ahurissant et déplorable.
La presse a été déclarée persona non grata mais c’était sans compter avec xibaaru qui a une caméra cachée sous le bureau de Niasse le dictateur.
En tout cas, l’opposition vient de prouver qu’elle a des couilles d’autant plus que
« Devant l’oppression la résistance est un droit »
Aïssatou Doucouré pour xibaaru.com

2 Comments

  1. LE MEME ELHADJI DIOUF QUI A ENFONCE DIRECTEMENT KARIM WADE EN PRISON EST DEVENU LE DEFENSEUR DU PDS AVEC LE SEUL BUT DE SE VENGER CONTRE MOUSTAPHA NIASSE. CE MAITRE DIOUF A LE COURAGE DE DIRE QUE JE VAIS DEFENDRE KARIM PARCEQUE SON PERE EST MON AMI .DEVIATION INTELLECTUELLE

  2. ATTENTIONS AUX DEVIATIONS INTELLECTUELLES,ELHADJI DIOUF DANS LE SIEGE DU PDS C’EST GRAVE OU EST LA DAME KARIMISTE SAKHO QUI S’INSULTAIT AVEC LUI AU TRIBUNAL?

Les commentaires sont fermés.